Art dapprendre 13
La LR
pour gagner
souplesse en rythme
 
Qu'est-ce que la lecture ?
 
Simple lecture - 5 étapes clés - PTICA :
 
1 - Perception sensorielle :
 
pour bien Comprendre, Assimiler, Pratiquer, il faut faire le calme autour de soi, il faut aussi faire le calme en soi, il faut être réceptif à l'autre comme attentif à soi, il faut de bons filtres, de bonnes ressources comme faire attention aux ressources précaires, qui remettent en cause l'équilibre comme le développement personnel.
 
Cela permet de mieux comprendre les projections des acteurs, y compris ceux des web.
 
Grâce à vos cinq sens, votre couple (esprit ; corps) capte l'énergie cohérente autour de vous.
 
L'énergie cohérente projetée par l'auteur aux moyens d'images, de lettres ou de mots est captée par vos yeux (en ce moment).
 
2 - Transmission :
 
l'énergie cohérente projetée par l'auteur, est transmise à votre cerveau par l'intermédiaire de vos nerfs optique.
 
3 - Identification :
 
votre couple (esprit ; corps) filtre l'énergie cohérente puis l'identifie comme appartenant à des classes d'équivalences (images : ... ; mots ; lettre).
 
4 - Compréhension :
 
votre couple (esprit ; corps) puise dans votre culture, vos ressources, pour mettre en lien les mots avec les images qui, selon votre culture, leurs correspondes (chien ; dog ; ... ; hund).
 
5 - Ancrage :
 
On peut distinguer 2 types de mémoire : mémoire courte - mémoire longue.
 
La mémoire courte est une sorte de mémoire tampon.
Elle sert, entre autres, de filtre pour la mémoire longue.
 
On éveil votre attention sur le fait que les images, les mots, ne sont que le support de l'information (l'énergie cohérente) projetée par l'acteur.
C'est cette énergie cohérente (reconstruite par vous) que vous mettez en mémoire (ancrée) dans votre couple (esprit ; corps).
 
L'œil
 
Pendant la lecture, l'oeil ne se déplace pas d'un mouvement continu le long d'une ligne d'écriture car l'oeil ne peut voir que s'il est immobile.
 
Pendant la lecture, l'oeil se déplace par bonds successifs.

L'oeil s'arrête pour enregistrer
une portion de ligne puis, saute plus loin...
 
Les vieilles
habitudes
 
Le mot-mot :
 
Ces gestes de bases viennent souvent des mauvais formateurs.
Lorsque ils vous forcent à suivre lentement leur ligne du bout des doigts, mot à mot.
 
En évoluant de leur façon, le débutant enthousiaste réduit considérablement sa souplesse comme sa vitesse mais également sa capacité à mettre en image (mentalement) les projections de l’acteur.
 
Leur mauvaise habitude réduit également le champ de vision du débutant enthousiaste comme développe le réflexe de faire des focus.
Ce type de débutant enthousiaste est comme un pilote qui se placerait dans une échauguette, derrière une meurtrière, pour voir sa proie.
 
Les focus oblige souvent le débutant enthousiaste à revenir en arrière pour Comprendre, Assimiler, Pratiquer (inconsciemment ; consciemment).
Ces régressions (retour en arrière) ne sont en réalité d’aucune utilité, pour le débutant enthousiaste (P3RS).
 
Les confusions :
 
Un mot confondu suffit pour dénaturer les propos de l’auteur.
Là, le débutant enthousiaste est obligé
de revenir en arrière pour se recadrer.
Cela parasite sa motivation comme l’intensité de son attention.
 
La faiblesse du couple (motivation ; intensité d’attention) est souvent à l’origine de la confusion. Pensez au 4 pièges des web.
 
Si vous constaté souvent des retours en arrière, alors nous vous recommandons de suivre la Méthode du Docteur Vittoz.

Il s’agit peut-être de Dyslexie.

Cette mauvaise compréhension des mots est constatée dès les premières années scolaires chez un grand nombre d’enfants.
 
La Dyslexie subsiste néanmoins chez des personnes qui n’ont suivit aucun entraînement correcteur.
 
Si c’est votre cas, il est important d’y remédier au plus vite en consultant un psychologue spécialisé dans ce domaine (Dyslexie).
 
Vocalisation & subvocalisation
 
Encore des gestes de bases qui viennent des mauvais formateurs.
Lorsqu’ils vous apprennent à lire, il vous fonds prononcer syllabe par syllabe.
 
Malheureusement, beaucoup de lecteurs ont conservé cette habitude qui ralentit considérablement leur souplesse comme leur rythme.
 
D’autres ne lisent plus à haute voix mais ont pourtant conservé cette mauvaise habitude sans qu’ils s’en rendent compte.
Ils articulent les syllabes (mentalement) sans que leur larynx bouge, c’est la subvocalisation.
 
On peut détecter ce défaut en observant leurs lèvres qui bougent légèrement quand ils lisent.
 
Pour savoir si vous subvocalisez, placez un mouchoir entre vos lèvres.
Quand vous lisez, le mouchoir ne doit pas bouger.
 
Lisez les phrases suivantes, mouchoir en bouche :
 
Voici six chasseurs se séchant, sachant chasser sans chien.
 
Un jour, un vieux fat aborda Bassompierre en disant :
 
- Bonjour, gros gras gris !
 
Bassompierre répondit :
 
- Bonjour, peint teint feint !
 
Si vous constatez que vous subvocalisez, remédiez à ce défaut en vous surveillant au cours de vos lectures.
 
Les nouvelles
habitudes
 
Voir plus de mots :
 
pour lire en souplesse comme en rythme, il suffit que le champ visuelle de l'oeil (à chacun de ses arrêts) soit le plus large possible.
 
Le champ visuel étant le plus large possible, il englobe plusieurs mots.
Ainsi, en souplesse, en rythme, le nombre de fixations par ligne est moins important.
 
Ce qui différencie une mauvaise lecture d'une lecture souple, à votre rythme, c'est le nombre de fixation par ligne.
 
Exemple de fixation :
 
mot - mot : En souplesse et en rythme nous développons nos ressources.
 
Lecteur moyen : En souplesse et en rythme nous développons nos ressources.
 
Lecteur rapide : Ce qui différencie un lecteur rapide c'est le nombre.
 
Combien faut-il voir de mots par fixation ?
 
Le Professeur LAMARE a étudié scientifiquement les mouvements de l'oeil.
Il a constaté qu'un bon lecteur perçoit en moyenne 15 signes par fixation.
 
Un mot étant composé de 5 signes en moyenne, un bon lecteur perçoit 3 mots par fixation.
 
En souplesse, trouvez votre équilibre comme votre rythme de développement personnel en LR, pour atteindre 3 mots par fixation, dans vos lectures de tous les jours.

Faite comme si vous appreniez à nager dans l'océan. En souplesse, trouvez votre rythme. Au début vous ferais beaucoup de mousse, mais avec les bons Réflexes Cognitivo-Comportementales vous apprendrez à nager vite et bien dans l'océan des ressources.
 
Entraînez-vous à ne faire que 3 fixations par ligne. Commencez par des textes simple, facile à mettre en image, aérés, pensées positives, aux lignes courtes (pas plus de 45 signes, car 15 signes par fixation constituent un bon entraînement).
 
Le propriétaire de cette page Web n'a pas activé l'extra "Liste top"!
Bouton "J'aime" de Facebook
 
Publicité
 
 
Nombre de visiteurs 138857 visiteurs
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=