Constantes universelles psychobiologique







La psychobiologie repose sur une idée de base essentielle :

c'est l'information qui constitue :
  1. le concept-clef ;
  2. le lien entre toutes les sciences ;
y compris les sciences humaines, social, l'Art thérapeutique...

L’information peut être vue comme une énergie cohérente.
L'information est alors vu comme le couple (joule ; bit).

On éveil votre attention sur le fait
que :
  • les trois sources de la base de réflexion (physique ; psychologie ; biologie) ;
ont désormais un nouveau dénominateur commun :
Pour comprendre l'intérêt biopolitique (démocratique) de ce :
pour un kernel web 4.0, observons qu'ici, dans le web 4.0 :
  • toutes les formes d'organisation, sur les plans :
    • physique ;
    • psychologique ;
    • biologique ;
  • résulte de la surveillance comme du contrôle :
    • de l'impacte de l'énergie cohérente (information) ;
      • que nous apportent les biopuces ;
        • dans le couple (esprit ; corps) d'un être numérisé vivant.
C'est-à-dire, de la surveillance comme du contrôle :
  • par l'OS web 4.0 (kernel ; URU) ;
de l’évolution du couple (joule ; bit) :
  • dans le couple (esprit ; corps) :
afin de maintenir le couple (biopuces ; citoyen) :
  • proche de l'état de symbiose ;
ainsi qu'en relation avec le couple (kernel ; URU).

Notre désire de libristes web 4.0 est que dans le web 4.0 civil libre, grâce à une base de réflexion :

(psychobiologie ; nanomondes ; libre)

notre kernel web 4.0, civil de l'Open Source, avec un système expert web 4.0 de l'Open Science (URU), grâce au tripode :

(bioéthique ; biodroit ; biopouvoir)

avec la table à tisser les solutions du couple (kernel ; URU) nous puissions surveiller comme contrôler l'évolution du couple :

(joule ; bit)

dans le couple (esprit ; corps) d'un (biopuces ; citoyen) non substitué en sujet d'une tribu web 4.0 mais en citoyen prothèsè web 4.0 d'un État de droit (MicroÉtat ; République) grâce aux biopuces.

Ceci, dans notre courant porteur pour le citoyen de notre État de droit (vierge ou porteur de biopuces).

En respectant le principe naturel de conservation :
  • de l’équilibre homéodynamique du couple (esprit ; corps) ;
du citoyen de notre État de droit (vierge ou porteur de biopuces) grâce à sa boîte de construction.


A ne pas confondre avec l'homéostasie (grec : homéo « semblable » ; stasis « arrêt »).

Capacité :
  • que peut avoir un système quelconque (patient naïf) ;
à conserver son équilibre, uniquement son équilibre, de fonctionnement, en dépit des contraintes qui lui sont extérieures (exogène).

Selon Claude Bernard :
« l’homéostasie est l’équilibre dynamique qui nous maintient en vie. » :
  • La notion d'homéostasie est apparue en :
    • biologie ;
      • relativement à l'équilibre chimique des organismes vivants ;
  • mais s'est révélée utile à la définition de toutes formes d'organismes :
    • en sociologie, en politique ;
  • plus généralement dans :
    • les sciences des systèmes.
Il était abondamment utilisé par William Ross Ashby, l'un des pères de la cybernétique.
 
 
"Psychobiologie de la guérison", Ernest Lawrence Rossi (Ed. Le souffle d'or).

La psychobiologie est un concept qui permet de :
  • gérer les ressources du couple (esprit ; corps) de tout un chacun, parmi tout un chacun.
Notre désire est de rechercher comme développer des :
  • idées de base ;
  • principes naturels ;
  • méthodes de base ;
  • orientations de la production de ressources ;
sur l'osmose du couple (esprit ; corps) du citoyen de notre État de droit, grâce aux biopuces, afin de faire atteindre :
  • l'état proche du symbiotique au couple (biopuces ; citoyen).
C'est-à-dire, l'état désiré du couple (esprit ; corps) du citoyen de notre État de droit, état désiré par le citoyen, pour le citoyen (développement personnel en PNL).

La réalité de l'état des ressources, produites par les nanomondes, explorée grâce à nos filtres personnels, familiales, socials, reste aujourd'hui (2012) nimbée de mystère.

Quatre « constantes universelles », attachées à quatre des plus grand noms de la science moderne, permettent pourtant de cerner :
  • la réalité de l'état des ressources ;
produites par notre milieu environnant dans les (terrain ; web), avec une précision stupéfiante.
 
Boltzmann avait pressenti qu' :
  • il existe un quantum d'information.
Le plus petit couple (joule ; bit).

Planck nous a appris qu' :
  • un quantum d'action marque la borne inférieur de toute action.
La plus petite variation du couple (joule ; bit).

Einstein nous a appris qu' :
  • il existe une vitesse-limite, celle de la lumière.
Vitesse-limite de la variation du couple (joule ; bit).

Newton nous a appris qu' :
dans toutes les formes d'organisation : humaine, planétaire, solaire, galactique.

C'est-à-dire, toutes les formes d'organisations sont en :
  • équilibre ;
  • développement personnel ;
dans l'univers.
 
Ces constantes imposent aux kernels une autodiscipline, une approche résonnable méthodique due à l'étude des classiques.

Ces constantes assignent à notre réalité, notre point de vu, des « lignes d'horizon », la twilight zone (frontière : ombre / lumière).

Tout kernel doit être neutre, par rapport à sa base de réflexion, pour rester cohérent comme objectif.

Ces constantes guides les couples (kernel ; URUjusqu'à l'horizon des connaissances.

Tout (kernel ; URU) du peuple, coconstruit par le peuple, pour le peuple, a besoin du peuple (cadre légal, sécurisé dans la transparence), pour puiser dans les rus, aux sources, à l'interface : ombre/lumière, produire des ressources.

Ces constantes sollicitent l'imagination, appellent le progrès de la connaissance.

Elles nous poussent à être créatif, profond. Faire des critiques argumentées (forum) avec propositions constructives (wiki).

Reste à intégrer dans notre courant de pensée celle de :
  • la théorie quantique de la gravitation, pour l'atome ;
principe naturel
d'équilibre homéodynamique
que découvrit Newton, pour les planètes

pour dessiner une véritable cosmogonie scientifique.

Découvrirons-nous demain de nouvelles constantes du même type ?

Rien n'interdit de le penser car il n'y a aucune croyance qui limite les DIYbio web 4.0 dans l'acte.

Mais alors ce nouveau point de vue du monde, des (terrain ; web), rapprochera le peuple encore un peu plus près de la réalité de l'état des ressources, produites par notre milieu environnant.


De récentes études permettent de dire que la Lumière est en relation constante avec chaque particule et qu’elle joue le rôle de messager du champ magnétique. En se déplaçant continuellement en nous, dans nos cellules et notre ADN, ce flot de lumière harmonise et corrige l’ADN. Nous sommes chargés d’énergie par ce flot de Lumière.

On a décelé dans les mains diverses formes d’énergie : magnétique, électrostatique, infra sonique (moins de 20 Hz), micro-ondulatoire, infrarouge, ultraviolette et magnétique pulsatile … tous ces champs pouvant être décelés au moyen d’instruments conventionnels.

Il y a des types hyper-champs émis par les mains qui sont hors de portée des instruments conventionnels, tels que la polarité en vortex, les champs pivotants en spirale. Bien qu’inobservés ces hyper-champs sont à l’origine du phénomène électromagnétique.

Le système de polarité en vortex concerne les mouvements de particules ou de forces qui se déplacent en forme de spirale. Ce mouvement spiralé s’effectue dans le sens des aiguilles d’une montre et de manière positive, centripète et compressive ou encore dans le sens contraire des aiguilles d’une montre et de manière négative.

La paume de la main gauche serait positive avec vortex à droite et la paume droite négative avec vortex inverse !

La zone située au centre d’un aimant droit s’appelle le mur de Bloch ou encore zone de magnétisme zéro, l’énergie faisant demi-tour en formant une boucle en 8. Le phénomène du mur de Bloch est associé à l’observation de forces » d’impesanteur « ,

C’est en 1936 que Albert Roy DAVIS a fondé la science du biomagnétisme. DAVIS associé à RAWLS, ont conclu que la paume de la main droite favorisait la force et la gauche réduisait la sensation de douleur. Ils remarquèrent que l’imposition des deux mains sur un sujet envoyait de l’énergie à travers et sur la surface de son corps et qu’il y avait un retour d’énergie supérieure à celle fournie. Ceci a scientifiquement été prouvé.

Les mains émettent des ondes sonores de 8 à 12 Hz correspondant à la fréquence de l’onde alpha du réseau neural du cerveau, fréquence qui correspond à celle de résonance de la Terre (fréquence de Schumann). Certains sujets (à ce jour) peuvent présenter des fréquences de 16 et même 18 Hertz.

La fréquence de résonance de la Terre peut être modulée par une multitude de signaux de fréquences supérieure. Le complexe composé du cerveau humain et du système nerveux se syntonise sur les émissions d’onde scalaire de la Terre.

HF= je mesure que cette fréquence de transmission serait celle émise par l’hémisphère gauche de notre cerveau, à savoir 888 Hertz alors que la fréquence de l’hémisphère droit est de 877 Hertz et celle du cervelet de 4.999 Hertz.

Ondes scalaires : Elles sont également appelées ondes Tesla, ondes gravitationnelles, ondes sonores électromagnétiques et ondes électro-gravitationnelles. Selon BEARDEN ces ondes scalaires sont la réunion de l’électromagnétisme et de la gravité. Se déplaçant à la vitesse de la lumière elles sont supraluminales et hyper spatiales. L’onde scalaire peut être produite à partir ‘un inducteur en forme de caducée (conducteurs entremaillés et enroulés en spirale, comme la structure de l’ADN).

La Terre, en tant que translateur scalaire recueille les diverses formes d’énergie cosmique et les diffuse sur une fréquence que toute vie terrestre peut reconnaître. Toute vie terrestre et la planète Terre sont donc en symbiose.

L’Allemand Fritz-Albert POPP découvre en 1976 le rôle de la lumière dans les processus biologiques. Il observe que toute cellule vivante émet un rayonnement lumineux appelé biophotons. L’on sait, depuis, qu’ils sont emmagasinés et libérés dans la double hélice de la molécule d’ADN, hélice émettrice et réceptrice de lumière. L’ADN est un supraconducteur (sans aucune résistance) de l’énergie photonique.

Les cellules communiquent entre elles au moyen d’émissions photoniques de diverses fréquences spécifiques. La molécule de l’ADN n’est pas la seule a être photoactive. Les molécules d’hème, à partir desquelles est formée l’hémoglobine, ainsi que la mélanine, la carotène et nombre de métalloenzymes sont toutes photoactives.

Les émissions biophotoniques qui émanent des mains renferment le spectre complet des couleurs. Il faut savoir que ce sont des émissions de couleur qui procèdent à l’encodage de configurations complètes et détaillées de l’information dans l’organisme !

Selon Jacques BENVENISTE tout signal moléculaire peut être représenté par un spectre allant de 20 à 20.000 hertz (celui de la voix humaine).

Nous sommes composés de 80% d’eau. Elle amplifierait et transmettrait les signaux émis. Elle possède une mémoire et peut emmagasiner de l’information. S’il s’agit d’ondes scalaires, elle peut retenir leur empreinte pour une période plus longue.

Selon BEARDEN il existerait deux types de photon dont l’un serait conventionnel et l’autre de nature scalaire, ce dernier fournirait de l’information active constituant un stimulus syntropique de réorganisation et de restructuration cellulaire. L’énergie scalaire absorbée par la cellule entraîne la charge et l’organisation de biopotentiels.

Seul le biophoton scalaire est structuré et comprend une configuration complète de la cellule. BEARDEN prétend que la médecine de demain sera certainement de nature vibratoire basée sur des ondes scalaires permettant d’envoyer des informations au niveau cellulaire. Les travaux de Royal Raymond RIFE et Antoine PRIORE ont déjà permis de faire l’expérience et la technologie existe déjà.

Le physicien Andrija PUHARICH avance que les champs scalaires qui dérivent des mains sont issus des liens d’hydrogène rattachant entre eux les brins d’ADN.

La main est un détecteur d’ondes scalaires sophistiqué grâce au complexe cerveau-système nerveux. Il est difficile de les considérer séparément tant ils sont étroitement liés.

La main est une antenne vivante. En tant qu’êtres de lumière constitués d’électricité et de carbone, nous sommes doués de la capacité de modifier ou de moduler les fréquences. C’est ici que se trouve le secret des guérisseurs : ils influencent directement l’ADN et le ré-harmonisent….

La science remplit là son rôle
 
  • La science rapproche le peuple :
    • toujours un peu plus près ;
      • de la réalité de l'état, des ressources produites ;
        • par le milieu environnant ;
          • telle que nous la percevons ;
            • grâce à nos cinq sens, notre hyperespace mentale personnel.

 
Le propriétaire de cette page Web n'a pas activé l'extra "Liste top"!
Bouton "J'aime" de Facebook
 
Publicité
 
 
Nombre de visiteurs 136777 visiteurs
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=