NBIC de poche 2
Un EspritDeRuche du biopouvoir

Dans le livre d'Ernest Lawrence ROSSI, "Psychobiologie de la guérison", page 48, nous pouvons lire :
  • le concept grâce auquel est mit en œuvre l'ingénierie du biopouvoir :
Bowers (1977)
une approche de l'hypnose
en rapport avec l'information
implique
"une transduction d'information sémantique (miroir)"
sous une forme
qui peut être encodée
sur le plan somatique



Technique - mode d'emploi

Introduction

Le Subliminal n'a rien de magique ou d'ésotérique

Élaborée grâce à la MCR à partir de théories reconnues
actives, utiles :

c'est-à-dire, qui ont résistées, en tout lieu comme en tout temps, à la confrontation :

prévision (théorique) /résultat (pratique)

de l'expérience de tout un chacun, parmi tout un chacun ;
comme tout un chacun, parmi tout un chacun, en a été informé ;

Ces théories sont
la bioingénierie, la psychologie comme la biologie.

Le subliminal permet à tout individu de développer personnellement ses ressources.

Libre de toute croyance

Chapitre I

Les limites de la volonté
 
Beaucoup d'entre nous cherchent à se transformer dans une sphère quelconque de leur existence.
 
Certains souhaitent surmonter leurs difficultés d’apprentissages ou améliorer leur mémoire, d'autres tentent de se libérer d'habitudes néfastes pour leur santé comme pour leur vie sociale, tels le tabagisme ou l'alcoolisme.
 
D'autres encore essaient désespérément de perdre des kilos superflus qui leur gâchent la vie...
 
Et ce ne sont là que quelques exemples parmi un grand nombre de comportements négatifs pour l'équilibre, comme pour le développement personnel, dont nous aimerions nous affranchir pour vivre plus pleinement nôtre état d'excellence.
 
Lorsque nous prenons conscience d'un problème de comportement de respect de nôtre équilibre homéodynamique, quelle est notre attitude ?
 
Comme on nous l'a appris dans notre enfance, elle est bien souvent de rassembler notre courage, de renforcer notre volonté afin d'aborder la difficulté de front (résistance).
 
Pour reprendre les exemples cités plus haut, nous "décidons" d'être, à l'avenir, plus concentrés sur un travail, ouverts en société, nous n'achetons plus ni cigarettes ni alcool, nous nous établissons, à l'aide de force tables de calories, un régime draconien...
 
Par la seule force de notre volonté, nous parvenons à tenir quelques jours, quelques semaines, ou parfois même plusieurs mois.
 
Mais que survienne un stress particulier (crise), notre vigilance se relâche, nous nous retrouvons, sans même avoir eu conscience d'une rupture, à reproduire les vieux schémas. D'où culpabilité...
 
"Chassez le naturel..." affirme le dicton (influenceurs).
 
Ce qui revient à penser qu'il existe une fatalité ou qu'il ne sert à rien de tenter de surmonter des faiblesses qui font inéluctablement partie de notre nature profonde (inconscient ; critère de réf. permuté).
 
Autant, alors, lâcher prise (absence de recadrage ?).
Ce qui est étonnant car il y a eu une bonne résistance suivit d'une crise. Hélas, mal gérées.
 
I. inconscient, conscient
 
Ce qu'il nous faut comprendre, c'est que la volonté consciente, seule, est insuffisante pour transformer une attitude.
 
Une attitude, un RCC, n'est qu'un signe observable, qui peut être dû à un trouble.
Ce trouble peut être si profond (dans l'esprit) que
 nous en n'avons pas conscience.
 
Conscience : le grand mot est lâché.
 
C'est, en effet, sur le concept (inconscient ; conscient) que repose la méthode subliminale.
 
Bien avant Freud, les philosophes avaient compris qu'une partie seulement de nos perceptions sont conscientes et reconnues comme telles.
 
Nous les analysons, nous leur donnons un nom, les stockons volontairement dans notre mémoire à l'aide des méthodes cognitives, l'Art d'apprendre.
 
Ce sont des ressources intellectuelles, tel : 1+1=2.
 
D'autres perceptions, beaucoup plus nombreuses, sont intégrées dans l'inconscient de notre esprit sans même que nous nous en apercevions.
 
Ce sont les ressources de notre voisinage que nous avons :
 
vues, entendues, touchées, senties, goûtées, ce sont aussi des milliers de sensations, d'émotions que nous enfouissons dans notre mémoire sans même nous en apercevoir.
 
C'est, bien souvent, dans ce "matériel" inconscient que se trouvent les racines de nos problèmes.
 
Un disciple de Freud, le Docteur Poetzle, a mis en évidence les raisons de ce mécanisme :
 
le fait d'enterrer aussi précipitamment (dans l'inconscient) bon nombre d'informations procède, ni plus ni moins, d'une réaction d'auto-défense (voir les 4 pièges du couple).
 
De par leur nature ou leur richesse d'information (sexe ; ... ; violence), ces ressources seraient impossibles à gérer au niveau conscient.
 
Elles sont donc "mises en attente" pour ne franchir la barrière de l'inconscient qu'après avoir été dûment filtrées.
 
Certaines d'entre elles sont, d'ailleurs, si profondément refoulées (enterrées précipitamment) qu'elles le demeureront à jamais sans l'intervention de professionnels.
 
Il n'en reste pas moins vrais que toutes ces impressions sensorielle (vues ; entendues ; ... ; ressenties) agissent sur nos comportements, ont un impact dans nos ressources.
 
II. Créer des schémas positifs
grâce au tripode de poche personnel

(bioéthique ; biodroit ; biopouvoir)
du coaché
 
Il est établi que l'hémisphère gauche et l'hémisphère droit de notre cerveau n'ont pas les mêmes fonctions, ne réagissent pas aux mêmes stimuli.
 
Ainsi, notre hémisphère gauche serait plus sensible aux messages faisant appel à la logique.
Alors que notre hémisphère droit
serait réceptif aux discours plus directs (sexe ; violence), mettant en jeu les émotions et ne se souciant guère d'objectivité et se fout de la logique.
 
C'est sur cette dualité de notre esprit (inconscient ; conscient) que s'appuie le Subliminal :
 
en adressant ses suggestions positives à l'hémisphère droit (inconscient), le coach, du coaché, agit directement sur les "vieux schémas" mentaux du coaché.
 
Ce sont les vieux schémas (mentaux du coaché) qui engendrent ses comportements négatifs, tant pour son équilibre que pour son développement personnel, à cause de son vieux tripode de poche personnel (bioéthique ; biodroit ; biopouvoir).
 
Au moyen de la méthode Subliminale, le coach neutralise les vieux schémas (mentaux du coaché), installe des ancrages de ressources positifs, pour le coaché, grâce à son nouveau tripode de poche personnel (bioéthique ; biodroit ; biopouvoir).

Equilibre, lucidité, cognition sont ainsi mieux gérées.
 
Les comportements positifs, du coaché, ont un impact sur l'équilibre comme sur le développement personnel de ses ressources.
 
Ces la qualité du suivie du Cahier des charges de l'(asso ; ruche) pour la gestion journalière de l'équilibre comme du développement du coaché (grâce à son tripode de poche personnel), qui permet d'apprécier la valeur de l'usage des Smart Dust dans les (asso ; ruche) civils libres des nanomondes.
 
Pour donner un exemple, imaginez que vous ayez décidée d'être créative.
 
C'est dans l'hémisphère gauche de votre cerveau que vous aurez pris votre décision (IPMO), en suivant les règles du jeu de la logique.
 
Cependant, vos vieux schémas (mentaux) inscrits dans votre hémisphère droit de votre cerveau (qui consiste, par exemple, à allumer la radio à chaque fois que vous vous sentez nerveuse) resteront intacts.
 
Il y aura donc conflit entre votre volonté d'être créative et une force e-raisonnée qui vous poussera à allumer la radio...
 
La méthode Subliminal permet, au coach, de modifier vos vieux schémas (mentaux), de les remplacer par des attitudes positives pour votre équilibre comme pour votre développement personnel grâce à votre tripode de poche personnel (bioéthique ; biodroit ; biopouvoir).
 
Le Subliminal tire son efficacité du fait que les suggestions (projections) du coach parviennent à l'hémisphère droit, du coaché, sans aucune intervention au niveau conscient du coaché.

 
Le propriétaire de cette page Web n'a pas activé l'extra "Liste top"!
Bouton "J'aime" de Facebook
 
Publicité
 
 
Nombre de visiteurs 138419 visiteurs
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=