Qu'est-ce qu'être libre dans une dual cité ?
Qu'est-ce que la conception philosophique de l'être humain
  selon Jean-Jacques Rousseau ?


Du Contrat Social bionumérique ou Principes du droit biopolitique est un ouvrage numérique de philosophie biopolitique pensé par les microsociétés schizophréniques, écrit par l'association loi 1901 kernel à Marseille, France, mit à jour depuis 2007.

L'œuvre numérique constitue un tournant décisif :
  1. pour facilité la mise en culture de la nanosanté mentale dans les réseaux sociaux bionumériques du peuple, coconstruite par le peuple pour le peuple ;
  2. s'impose comme une source majeurs de la philosophie biopolitique, en affirmant le principe de :
MindFlex ; NIA ; l'EPOC ; sont trois ressources qui nous font prendre conscience que notre web 4.0 est déjà à notre porte, DIYbio web 4.0, pour les pairs aidants en nanosanté mentale.

Selon Rousseau, comme pour Locke, l'être humain est né libre et bon.

Toujours selon notre théoricien calviniste, dans l'état de nature l'être humain était parfaitement heureux :

"Je vois l'être humain
(esprit ; corps) se rassasiant sous un chêne, se désaltérant au premier ruisseau, trouvant son lit au pied du même arbre qui lui a fourni son repas comme l'eau.
Les seuls biens qu'il connaisse dans l'univers sont la nourriture, une femelle, le repos.
Les seuls maux qu'il craigne sont la douleur, la faim, il n'a nul besoin de ses semblables, n'en reconnaît aucun individuellement
".

L'être humain est alors un "heureux sauvage".

Puis l'être humain (esprit ; corps) qui vivait donc isolé, heureux, par des circonstances fortuites, fait des rencontres, noue des relations (dynamique de groupe) avec ses semblables, mais tout en continuant à être indépendant, donc libre d'esprit pour réfléchir avant d'agir.

Cette seconde période de l'état de nature est encore plus heureuse que la première.

C'est par un malheureux "hasard" que l'être humain sort de cette seconde période pour entrer dans une période de désordres causés par l'inégalité, la richesse et la misère, les rivalités et les passions.

Ce "hasard" c'est le déploiement
de l'usage concomitant de :
  • la métallurgie (le glaive pour les prédateurs) ;
  • l'agriculture (la charrue pour les éleveurs) ;
qui engendrent la propriété privée (dynamique tribale).

Pour les proches de l'être humain (esprit ; corps) :
  • le doute ;
est une position instable, inconfortable, voire intenable.
C'est-à-dire, un état intermédiaire (logique floue) entre deux états stables.

Tout un chacun, parmi tout un chacun, peut avoir de l’effet :
  1. sur l’effet de la métallurgie (biopuces aujourd'hui) ;
  2. sur l'effet de l'agriculture (biologie de synthèse aujourd'hui) ;
dans le tissu social, économique, culturel, d'une tribu.

Afin que cette forme d'agnosticisme soit transitoire, que le doute se transforme en un doute apaisé (celui de la sagesse, grâce à une approche raisonnable méthodique) ou évoluera vers une croyance (Déisme ; Taoïsme ; Bouddhisme) ou vers l'athéisme.

République
société civile


Pour sortir de cette période de malheurs les êtres humains doivent alors s'associer
pour créer la société civile, l’État, de façon à sauvegarder leur liberté primitive et naturelle, tout en assurant leur sécurité.
C'est le contrat social qui permet de passer de la période malheureuse de l'état de nature à la société civile.


(société civile bionumérique ; société civile)

C'est avec attention comme avec un grand intérêt biopolitique (bioéthique ; biodroit ; biopouvoir) qu'il est donné :
  • à tout notre peuple français, c'est-à-dire, notre autorité souveraine (vierges avec porteurs de biopuces) ;
    • à toute notre société civile (vierge web 4.0) ;
    • à toute notre société civile bionumérique (prothésés web 4.0) ;
      • vierges de biopuces facilitant à des (acteurs ; pilotes ; cadres) de kernels web 4.0 le développement des bons usages des ondes cérébrales des porteurs de biopuces ;
de participer activement à la mise en culture des (terrain ; web), c'est-à-dire :
  1. Internet, pour les réseaux sociaux numériques ;
  2. nanosanté, e-santé, DIYbio web 4.0, pour les réseaux sociaux bionumériques.
le but étant de faciliter la repolitisation de notre peuple, par le peuple, pour le peuple, comme l'a si bien expliqué Hannah Arendt (Jugement de Salomon), grâce aux ressources des (terrain ; web) de la société civile bionumérique.

Le désir comme l'action de citoyens :
  • de la société civile ;
  • de la société civile bionumérique ;
comme vous, participent au développement d'un :
  • flot ininterrompu d'actions publique ;
qui facilite la :
  • cristallisation biopolitique publique des e-gouvernements.
Les chefs de tribus web 4.0 sauront-ils éviter la crise schizophrénique biopolitique dans les (terrain ; web) Européens grâce à :
En effet, jadis, dans la société civile, l'être humain (esprit ; corps) vivait isolé, heureux, mais par des circonstances fortuites, noua des relations (dynamique de groupe) avec ses semblables, mais tout en continuant à être indépendant d'esprit, donc libre de penser comme d'agir.
Cette seconde période de l'état de nature était encore plus heureuse que la première.

Au 20e siècle, c'est par un malheureux "hasard" que l'être vivant (esprit ; corps), vierge de biopuces, sort de cette seconde période pour entrer dans une période de désordres causés par :
  • assujettissement ;
  • inégalité ;
  • la richesse et la misère ;
  • les rivalités et les passions.
Ce "hasard" c'est le déploiement de l'usage concomitant de :
  1. puis la bioélectronique dans les domaine :
    1. e-sécurité (pour les prédateurs) ;
    2. e-santé     (pour les éleveurs) ;
qui engendrent la propriété privée (dynamique tribale).

Pour sortir de cette période de malheurs (Biopouvoir et prohibition), les êtres humains doivent alors :
  1. faciliter la participation active de tout un chacun, parmi tout un chacun, dans les (terrain ; web) ;
  2. pour faciliter la création de divers flots ininterrompu d'actions publiques dans les (terrain ; web) ;
  3. pour faciliter la cristallisation biopolitique publique dans la société civile ;
  4. pour faciliter la coconstruction publique de la société civile bionumérique
    1. l'Etat numérique (MicroÉtat) ;
  5. pour faciliter la constitution publique du couple (MicroÉtat ; République)
pour les vierges comme pour les êtres numérisés vivants, de façon à sauvegarder la liberté primitive, naturelle, tout en assurant la sécurité dans la transparence.
  1. Pour faciliter la séparation des quatre pouvoirs :
    1. executif ; législatif ; judiciaire ; médiatique ;
C'est une :
qui permet de passer de la période malheureuse (biopouvoir et prohibition) due aux divers potentiels d'actions :
  • des individus ;
    • (acteurs ; pilotes ; cadres) ;
      • (praticiens de santé ; gouverneurs ; bioingénieurs) ;
durant les rencontres dans :
  1. l'état de nature (heureux sauvages) ;
  2. la société civile (humains vierges de biopuces) ;
  3. la société civile bionumérique (êtres humains porteurs de biopuces) ;
des États de droit, démocratiques, de façon à sauvegarder la liberté primitive, naturelle, de tout un chacun, parmi tout un chacun; tout en assurant la sécurité de tout individu dans la transparence.
 
 
 
Le propriétaire de cette page Web n'a pas activé l'extra "Liste top"!
Bouton "J'aime" de Facebook
 
Publicité
 
 
Nombre de visiteurs 137467 visiteurs
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=