Recherche fondamentale_3
I. Établir en droit la légitimité du pouvoir « politique bio politique »

Nous, membres de notre « dual » peuple « en partie » assemblé constituant et vigilant :

devons établir en droit « la légitimité » du pouvoir « politique bio politique » Français, dans la « nappe haptique » des interactions humaines médiatisées du monde.

C'est-à-dire, au moyen de notre pouvoir législatif Français, convenons que nous, le « dual » peuple Français, devons établir ce qui doit être fait par notre pouvoir exécutif Français pour faciliter le développement équilibré « stable et durable » de production de ressources « duales » (naturelles, artificielles) suivant l'« orientation stratégique » de la « duale » volonté générale de notre « duale » nation, dans l'intérêt général de notre « dual » peuple Français :
  • en respectant les valeurs, les pratiques, qui tendent vers l'objectif l' « unité duale » de la « duale » nation Française dans le « dévelop-pement équilibré » de toute les « parties prenantes » au « complet » contrat « dual » cybersocial Français, grâce aux solutions qui répondent aux besoins comme aux envies, qui respectent l'équilibre comme le « développement personnel » de tout un chacun, dans les limites supérieurs du droit.
Nous, membres de notre « dual » peuple « en partie » assemblé constituant et vigilant :
  • avec notre République Française ;
  • avec notre « dual » cyber État secret Français ;
devons établir :
  • avec la « multitude dispersée » de (((biopuces, citoyen(ne)))) Français(es) ;
notre pouvoir de « duale gouvernance », « duale gouvernance » appliqué à tout(e) adhérent(e) au « complet » contrat « dual » cybersocial ou principes du droit « politique bio politique » Français, dans la « nappe haptique » du monde médiatisé.

C'est-à-dire, pour établir notre pouvoir de « duale gouvernance » :
  • nous devons établir notre pouvoir médiatique
    de notre « société de contrôle » Française,
    dont fait partie notre « duale santé » Française ;

  • nous devons établir notre pouvoir judiciaire
    de notre « société de la discipline » Française,
    dont fait partie notre « dual prince » Français.

Convenons que nous, membres de notre « dual » peuple « en partie » assemblé constituant et vigilant, devons établir la vérité scientifique de ce qui doit être fait par notre pouvoir judiciaire de notre « société de la discipline » Française, issue de la « duale administration provisoire » Française, pour faciliter le développement équilibré « stable et durable » de production de ressources « duales » suivant l'« orientation stratégique » de la « duale » volonté générale de notre « duale » nation, dans l'intérêt général de notre « dual » peuple Français, dans la « nappe haptique » du monde médiatisé.

Origine logique

En effet, tout d'abord, J.J. Rousseau démontre, en son temps où seul le fer et le feu, la poudre à canon, était dans la main du plus fort, que le mal « public ou privé », dans le corps social « public ou privé », provient, en toute logique, de l'« inégalité de potentiel » de tout un chacun, parmi tout un chacun, en tout lieu, en tout temps, dans le corps social du peuple.

L'inégalité « public ou privé » du potentiel de tout un chacun, parmi tout un chacun, en tout lieu, en tout temps, dans la société, provient de la mauvaise « mise en ordre sociale concrète » de la « réelle société » au moyen du « contrôle disciplinaire » légitimé en droit « positif » :
  • « L’homme est bon mais les hommes sont mauvais ».
    Dixit J.J. Rousseau.
« contrôle disciplinaire », légitimé en droit « positif », ayant pour objet de faciliter la dynamique de « développement personnel » de l'individu, citoyen patriote facilitant la dynamique de « développement personnel » de son libre État de droit.

Avant toute chose, à l’état de nature, bien avant la poudre à canon, les virginales rivalités humaines n’existent pas ! Car, il n’y a pas encore de liens sociaux :
  • garantissant l'« unité triale » de l'ensemble :
    (marchand, politique, sécuritaire) ;
durables. L'Animal Humain est libre sauvage.

Indépendance naturelle

En premier lieu, dans ce virginal état originel de « multitude dispersée » d'animaux humains, l’indépendance naturelle de tout virginal animal humain est la plus totale. Il est l'animal humain libre sauvage.
La soumission naturelle n’existe pas !
Car, il n’y a pas encore de liens sociaux durables. Le virginal animal humain est heureux, car totalement indépendant évidemment, errant et solitaire. Sauf au moment du rut où le sentimental animal humain pulse plus qu'il ne raisonne.
En sommes, dans ce virginal état de nature, clos sur lui-même, immuable (c’est-à-dire, « sans principe interne » d'« interactions » et « trans-formations »), l’inégalité de potentiel est presque nulle entre vierges sauvages, ne relève que de la seule constitution
« duale » des enveloppes « psychique et corporelle » individuelles.

Quand le contrat devient l’outil de gestion des risques

Sans poudre intelligente, dans les cités humaines, grâce au contrat social de J.J. Rousseau, la « liberté politique » :
  • c'est-à-dire, la « liberté civile et politique », pour tout citoyen membre de notre virginale république Française, d’œuvrer, aux moyens de légitimes « contrôles disciplinaires », pour la « mise en ordre sociale concrète » de notre République Français ;
de l'« animal humain civilisé », dans le « corps » du peuple assemblé « constituant et vigilant », avec, surtout, la liberté civile :
remplacent, toutes deux confondues en « unité duale » (civile, politique), l'« indépendance naturelle » de la « multitude dispersée » qui n'est plus d'usage, une fois le peuple assemblé.

Quand le « complet » contrat « dual » cybersocial
devient l'outil de gestion des risques

Avec poudre intelligente, notre époque digitale, au début de la quatrième révolution industrielle de toute « duale » cité :

(((commune « numérique », nuagecité « numérique bio numérique »)))

grâce à un « complet » contrat « dual » cybersocial Français ou principes du droit « politique bio politique », la liberté
« politique bio politique » comme la liberté « cybercivile » doivent compléter, « prolonger par continuité », la liberté « politique » ainsi que la liberté « civil » de la matrice, notre République numérique Française, matrice où prend forme toute la partie « manquante » de notre « duale » nation Française.

C'est-à-dire, la liberté pour tout(e) citoyen(ne) ou (((biopuces, citoyen(ne)))), membre de toute notre « duale » nation Française, d’œuvrer, aux moyens de légitimes « contrôles disciplinaires », pour faciliter « la mise en ordre cybersociale concrète » de toute notre « duale » nation Française, suivant les principes du droit du contentieux constitutionnel, pour faciliter la naissance de « la partie » constitutionnelle « manquante », le « dual » cybercorps du « sujet de droit », toujours « encodeur/décodeur » de tous (((biopuces, citoyen(ne)))) Français(es), base constitutionnelle de notre futur « dual » cyber MicroÉtat schizophrenia Français, où siège l'unité centrale (mainframe) de tous les « serveurs » d'« interfaces neuronales » des (((biopuces, citoyen(ne)))), suivant les principes du droit positif.

Ainsi, dans le respect « des principes » du droit positifs, la liberté « politique bio politique » comme la liberté « cybercivile » doivent remplacés l'« indépendance naturelle » dans l'actuelle « multitude dispersée » de (((biopuces, citoyen(ne)))) :
  • phénoménaux authentiques « animaux humains civilisés et médiatisés, en partie, libres possesseurs d'humains », de fait « clandestin et hors la loi » de par l'incomplétude de la constitution ;
dans toute notre « duale » nation Française.

L’incomplétude de la constitution nous amène à la théorie des contrats incomplets.

Voici une critique des « développements contemporains » selon les théories de la firme entre « contrats » et « compétences » sur les modes de coordination, réseaux et politiques industrielles.

Reste à faire l'étude, avec « critique argumentée et proposition constructive », sur les « usages humains » des êtres humains « possesseurs de » phénoménaux authentiques « schizophrènes artificiels ».
Êtres « humains possesseurs d'humains », en partie, potentiels « chrono-phages écornifleurs » du « potentiel haptique » de notre « duale » nation Française.

Voir : Le procès de production comme jeu.

voir : Postface : Burawoy et la théorie du procès de travail. Généalogie d’un paradigme de la sociologie du travail.

Mais, voyons comment une telle révolution a-t-elle été rendue possible grâce à la grande conjonction de potentiels de :
dans la 4e révolution industrielle.

Observable, descriptible, mesurable,
phénomène « public »
de la « duale » sédentarisation web 4.0

Avant toute chose, l’apprentissage de la
« duale » cybersociabilité web 4.0 Française s’amorce avec le phénomène « public » de la « duale » sédentarisation web 4.0 :
  • sur « le territoire » de la matrice de la « duale » nation, donc, en France, au vu et au su de tout(e) citoyen(ne) de la République numérique Française comme au vu et au su de la « multitude dispersée » de (((biopuces, citoyen(ne)))) Français(es) ;
  • dans « l'espace haptique » de la « duale » nation, grâce au pouvoir de la télémédecine et fait de la téléadministration Française, au vu et au su de la « multitude dispersée » de (((biopuces, citoyen(ne)))) Français(e) comme au vu et au su de tout(e) citoyen(ne) de la République numérique Française.
Dual voisinage

L’Apprentissage de la
« duale » cybersociabilité web 4.0 Française se poursuit avec la découverte de légitimes et sûrs « duaux » lieux publics (naturels, artificiels) de rencontres :
  • axés libre « participations actives », libre « expressions », libre « constructions communes » ;
pour faciliter la construction commune :
  • grâce aux « interactions » facilitant les « transformations » d'idées de base, gestes de base ;
des bonnes pratiques « duales » cybersociales, des codes « duaux » cybersociaux web 4.0, d'un légitime et sûr « dual » lieu de vie, facilitant la « duale » gouvernance d'une « duale » cité :

(((commune « numérique », nuagecité « numérique bio numérique »)))

facilitant toute
« duale » vie quotidienne avec, ou sans, « dual » projet.

Codes « duaux » cybersociaux visant à « faciliter le processus d'osmose » pour atteindre l'
état idéal d'« unité duale » (1-dividu, citoyen), l'état de symbiose entre 1-dividu(e)s et citoyen(ne)s Français(es), en toute « duale » cité Française.

Codes « duaux » cybersociaux, faits d'« idées de base, gestes de base » pour tout « décodeur web 4.0 », garantissant :
  • avec garant du « complet » contrat « dual » cybersocial Français et « principes » du droit « politique bio politique » ;
  • avec gardien du droit ;
  • avec gardien de l'ordre « duale » cybersocial avec urgentiste ;
  • avec secouriste ;
le processus d'osmose pour atteindre l'état idéal d'« unité duale » (1-dividu, citoyen) de notre « dual » peuple Français.

Codes « duaux » cybersociaux, faits d'« idées de base, gestes de base », pour tout « encodeur web 4.0 » :
  • « encodeur web 4.0 » établi, en la « matrice », comme « entité naturelle », ainsi que « locataire potentiel » de l'1-dividu, au moyens de son « entité virtuelle » (Electronic Shadow) ;
garantissant le processus d'osmose pour atteindre l'« unité duale » (1-dividu, citoyen) de notre « dual » peuple Français.

Codes « duaux » cybersociaux, faits d'« idées de base, gestes de base », pour tout encodeur/décodeur « sensible web 4.0 » :
  • « encodeur/décodeur web 4.0 » établi, en la « matrice », comme « entité naturelle », ainsi que « sous locataire potentiel » de l'1-dividu, au moyens de son « entité virtuelle » (Electronic Shadow) ;
garantissant le processus d'osmose pour atteindre l'« unité duale » (1-dividu, citoyen) de notre « dual » peuple Français.

Possession de (((biopuces, citoyen(ne)))) de particulier

Codes « duaux » cybersociaux, faits d'« idées de base, gestes de base », pour « réguler le « dual » marché », en toute « télésécurité », de toute proposition
à adhérer, ou non, à une légitime « duale » association, « duale » kernel, dit un kernel des nanomondes :
  • type (((asso, ruche))) loi 2xxx avec décret d'application 2xxx ;
dans un légitime cadre légal, télésécurisé dans la transparence, de notre « duale » nation Française.

Dans l'actuelle
« multitude dispersée » de nombreux et nombreuses (((biopuces, citoyen(ne)))), dit(e)s capitalistes web 4.0 possesseurs de schizophrènes artificiel(le)s, ont besoins d'étendre leurs liens sociaux (marchand, politique) en toute « télésécurité », depuis leurs nuages artificiels, en parachutant, sur notre matrice Républicaine Française, leurs possessions. Et ce, dans le but de présenter leur « puissance haptique » à notre République, « puissance haptique » pouvant faire autorité en notre « duale » nation.

En effet, tout possesseur d'o a besoin de ne pas se tromper dans ses compensations lorsqu'il s'agit du don de soi, ou de ses os, au « dual » peuple.
Le don de soi, ou de ses (((biopuces, citoyen(ne)))), ne doit pas « changer de nature » en changeant de main.
Le don de soi, ou de ses 1-dividu(e)s, ne doit pas gréver la « puissance haptique » de soi, sans compensation.

De façon informelle, on a :
  • asso => association loi 1901 :
    • déclarée en préfecture de notre République Française ;
  • ruche => OS web 4.0 avec « OpenBCI » :
    • déclarée en préfecture de notre République Française.
La légitime « duale » association, ainsi constitué en « dual » kernel web 4.0, peut être augmentée d'un « dual » système expert web 4.0, avec « ARMv8 » pour « IoT » avec « Crispr(cas9) en mHealth », « dual » système expert web 4.0 déclaré, aussi, en préfecture de notre République Française.

Le « trial », dit « minimus triumvira », ainsi établie en une « personne morale » duale, doit être facile à déclaré en préfecture de notre
République Française ainsi que facile à déclarer à notre futur « dual » cyber État-nation schizophrenia Français.

Trois déclarations à faire quand notre actuel
« dual » cyber État secret Français aura établi en droit la légitimité du pouvoir de notre « duale » administration Française.

Mais, allons plus avant pour observer comment une telle révolution a-t-elle été rendue possible grâce à la grande conjonction de potentiels de l'innovation neuronale avec l'innovation génomique dans la 4e révolution industrielle.

Jadis, J.J. Rousseau, pour justifier la virginale « transition » nomade-sédentaire « sans poudre à canon » fait intervenir toute une série de circonstances « fortuites » indépendantes de l'humain : inondations, séismes, éruptions volcaniques…naturelles.

Puis, J.J. Rousseau, pour justifier la « transition » droit naturel-droit positif « en tenant compte du fer et du feu de la poudre à canon » fait intervenir toute une série de circonstances « artificielles »
dépendantes de l'humain où règne le fait du plus fort « par le fer et le feu de la poudre à canon »...sans loi d'humain.

Depuis quelques dizaines d'années (1950), la « multitude dispersée » :

  • de (((biopuces, citoyen(ne)))) membres de notre « dual » peuple ;
observe la transformation de la France.

Quelques-uns, pour justifier la
« transition » :
  • nation - « duale » nation ;
    • à cause de l'inégalité « duale » de « potentiel cybersocial »
      • en l'usage de « la poudre intelligente » ;
osent faire intervenir toute une série de circonstances « artificielles » dépendantes de l'humain où règne le fait du plus fort « avec poudre intelligente »...sans loi d'humain.

Depuis 2014, 
notre « dual » peuple Français a le pouvoir d'observer « la présence », au côté de notre République numérique Française, de notre « dual » cyber État secret Français.
Notre
« dual » peuple Français a le pouvoir de démontrer, comme beaucoup d'autres « duaux » peuples, en ce début du 21e siècle, que le nouveau mal public provient d'une nouvelle « inégalité publique » en l'usage de « la poudre intelligente ».
Notre « dual » peuple Français a le pouvoir de démontrer que l'inégalité cybersocial publique provient de la mauvaise « mise en ordre cybersociale concrète » de notre « duale » cybersociété Française.

Certes, « la dynamique » de l’1-dividu, comme du citoyen, est bonne quand le développement personnel du patriote Français, ses valeurs, ses pratiques, son objectif, tend vers la construction commune :
  • dans la « multitude dispersée » de (((biopuces, citoyen(ne)))) ;
du « corps du sujet » Français sensible aux rayonnements intelligents d'origines électromagnétiques, « corps du sujet » Français hôte de tout(e) (((biopuces, citoyen(ne)))) Français(e), « corps du sujet » Français établi en France comme base constitutionnelle du futur libre « cyber » État-de-droit « dual », légitime et sûr !

Organique « corps du sujet » Français établi, en France, pour compléter la bonne constitution de notre
« duale » nation Française.

Mais, les dynamiques de groupes ou tribales du monde :
  • d'1-dividus possesseurs d'1-dividus ;
sont souvent anti-humanistes « clandestines et hors-la-loi » !
Elles sont rarement humanistes « reconnues et civiques ».

Nous, membres de notre « dual » peuple « en partie » assemblé constituant et vigilant :
  • avec notre République Française, République « matrice » de notre « duale » nation Française ;
  • avec le « dual » cyber État secret Français « outil de matriçage » de la « duale administration provisoire » Française où siège Rœm avec télémédecine ;
  • avec la « multitude dispersée » de (((biopuces, citoyen(ne)))) Français(es) ;
devons établir en droit « la légitimité » du pouvoir « politique bio politique » Français, dans la « nappe haptique » des interactions humaines médiatisées du monde.

« duale » philosophie « politique bio politique » autour de soi comme en soi
 
Aucun lien qui ait déjà envoyé plus d'un visiteur à cette page web n'a encore été enregistré!

Ton lien doit-il s'afficher ici?
Il te suffit de t'inscrire ici:
=> Vers l'inscription
Un kernel des nanomondes
 
Publicité
 
 
Nombre de visiteurs 141704 visiteurs
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=