o dette

Origine, base, valeur, porté, pour toute souveraineté nationale ?


Connaissez-vous les 11 couleurs de la biotechnologie?
Connaissez-vous la biotechnologie violette?
Connaissez-vous l'innovation neuronale?
Connaissez-vous les entreprises privées non-inscrites au registre libéral
de République numérique?
Connaissez-vous les entreprises privées qui occultent et garantissent
(par une assurance privée) l’excédent du télétravail ?

Connaissez-vous le Master cybersocial?
Connaissez-vous le Master biotechnologie & droit?



Avant toute chose, nous sommes, ici, dans le marché implicite du télé bio pouvoir occulte des anciennes technosciences, « Ubi non est praeteritum et digital symbiotic » : Lorsqu'il n'y a pas de passé et numérique symbiotique ; là où numérique & symbiotique ne sont pas croisés.
Là où circule la biomonnaie, faite de :
  • fort en thème, jolies gambettes & musculeux ;
humains exprimables car appareillés chacun d'une interface neuronale directe.

Certes, on peut comparer cet entre-deux à darknet vis-à-vis d'Internet.
Mais s'exprimer au moyen d'une page web, et s'exprimer au moyen d'un humain schizophrène artificiel, c'est différent.

Cela est la cause de l'ère post- dans les cités du théâtre politique.
Entre Spectacle politique et participation.
Entre médiatisation nécessaire et idéal de la citoyenneté
.

Idéal secouriste législateur en République symbiotique numérique.
Idéal sui generis citoyen colégislateur avec son parlement national.
Idéal, objectif, universel, impersonnel, reconnu civique par sa nation.
Idéal sui generis sujet colégislateur avec son parlement national.

Alors! Qu'est-ce qu'être rationnel ?
  1. équilibre :
    • action de tendre vers l'unité symbiotique ;
  2. lucidité :
    • faculté de voir clair avec justesse la clarté conceptuelle ;
  3. cognition :
    • action d'apprendre action d’évoquer l'adéquation scientifique
  4. responsabilité sociale de l'entreprise :
    • intuition, construction, convention, pour l'unité sociale.
Qu'est-ce qu'un secouriste sui generis sujet-citoyen rationnel?
Réponse : Si un nouveau potentiel, (dangereux?), se manifest dans une ancienne nation. Alors, le, ou la, sui generis fait face à l'inconnu :
  1. Protégeant le voisinage (éviter toute aggravation de la situation) ;
  2. Alertant les urgences (en santé & ordre public) ;
  3. Secourant les victimes (tout en restant une partie de la solution) ;
dans l'intérêt général de la nation du peuple.

Le principe de rationalité et l'unité des sciences sociales sont fondamentaux.

Si capital économique est à monnaie, alors capital cybersocioculturel est à biomonnaie, ou bien alors, il y a des variables cachées.

Quid du complet capital Français en 2019?

Dans l'ère : « Ubi non est praeteritum et digital symbiotic ».
Là où circule la biomonnaie, faite de : fort en thème, jolies gambettes & musculeux ; humains exprimables car appareillés chacun d'une interface neuronale directe.
Là où ils occultent et garantissent l'excédent de la téléréalité du télétravail.
Si, ils disent qu'un citoyen substitué en aboutissant « s’endette d'humains » en innovation neuronale en immersion haptique avec retour de force (bilan négatif républicain numérique) pour créditer, d'humains (bilan positif républicain symbiotique), un possesseur relai, qui lui peut ensuite payer, avec de bons humains « exprimables » car appareillés web 4.0, un possesseur tenant, qui paye enfin en bon républicain symbiotique numérique (biens, services, protections) l'aboutissant.
Alors, on a une solution partielle, qui crée un problème fondamental de symétrie de la souveraineté nationale.
Le principe
: Un homme, une voix ? ; n'est pas respecté!
Le principe d'ubiquité oblige!

Tout ceci semble être un simple jeu de smarthouse, domotique, électronique embarquée à la maison, lieu d'une vie légitime & sûre, dans l'intérêt général , pour tous :
  1. i am aware = je suis conscient ;
  2. aware ho = conscient de ;
  3. aware hou = après conscient ;
  4. aware hous = maison consciente ;
  5. aware house= un entrepôt ;
une réelle smarthouse grâce à l'officielle biotechnologie violette.

Or :

a) La symétrie spatiale : (Est-ce que, en tout lieu, ça va bien?) :
en République symbiotique numérique ; n’est pas respectée
.
On a une Zone à Défendre : car, en état de non-droit ;
dans l'espace d'occupation de la téléréalité numérique de la République symbiotique numérique.
L'Espace de l'avatar e-citoyen disponible de la téléréalité numérique Française, 
avatar e-citoyen substitué en aboutissant exprimable, est rétréci par la présence & l'usage des artifices, pour les courants de pensées artificielles, de la téléréalité symbiotique de la nappe haptique mondiale en France. Quid de la dalle haptique Française?

Notre République Française en 2019 :
  • en ce début du déploiement de notre télémédecine & Industrie 4.0
    prémisses de la genèse de l'union « médecine & télémédecine »
    prémisses de la genèse de la maîtrise de la puissance de produire notre duale
    (symbiotique & numérique) médecine publique et fait de notre dual (symbiotique & numérique) prince public, c'est-à-dire, notre duale (symbiotique & numérique) administration Française
    « numérique    & bionumérique »
    « électronique & bioélectronique » ;
présente à notre unique pérenne & dual (exprimable & non exprimable) peuple Français :
  • notre unique pérenne & dual souverain Français ;
le nécessaire pour sécuriser & légitimer en droit positifgrâce à la biotechnologie violette
, la dalle haptique, possiblement construite en se fondent sur les principes scientifiques de la zone économique exclusive, de notre duale nation Française en l'unique, pérenne & duale, internationale nappe haptique mondiale.

En effet, on n'a pas, pour tout un chacun, parmi tout un chacun, en tout lieu, en tout temps, dans l'espace de la République symbiotique numérique, l'unité.
Il y a des trous constitutionnels en France.
Ce qu'il manque, aux français, ce sont
des lois organiques Françaises Made in Europe en fonction du triptyque fondamental (Otan, Comeds, Onu).

Si c’est « aboutissant » qui possède force & volonté de s’endetter officiellement en République symbiotique numérique Française, et cela en premier dans la transparence du corps cybersocial public :
en prenant, officiellement, possession de la téléréalité symbiotique d'o.
Alors, selon les anciens « relais » d'anciens « tenants » de la téléréalité symbiotique d'o, il y a un gros problème d’équité.
Comment ne pas se tromper dans ses compensations?
Quid du complet contrat cybersocial français ?

Compte tenu de la maîtrise de la puissance de produire le produit, on peut rétorquer par ailleurs que la production « de chacune de ces vraies valeurs nationales », en République symbiotique numérique, n’a pas à attendre un point particulier (privé, officieux, officiel) d’émission de téléréalité symbiotique d'o pour circuler.
En se fondent sur deux théories de la valeur (marxisme) ainsi que :
on observe que les échanges d'une vraie valeur nationale, en République symbiotique numérique, peuvent et doivent se mettre en route indépendamment de tout point spécifique, sous peine de grever une sous-partie cybersociale (ici les échanges (biens, services, protections) entre modernes relais de modernes tenants à même de tout compenser pour rétablir l'équilibre de la souveraineté nationale, dans l'intérêt général, ce qui inclut tout ancien : aboutissant(e), « relai(e) » ou « tenant(e) »).

b) La symétrie temporelle : (Est-ce que, en tout temps, ça va bien?)
en République symbiotique numérique ; n’est pas respectée
.
On a une Zone temporelle à Défendre : car, en état de non-droit ;
en temps d’occupation de la téléréalité numérique de la République symbiotique numérique.
Le temps de l'avatar e-citoyen disponible de la téléréalité numérique Français
e, avatar e-citoyen substitué en aboutissant exprimable, est rétréci par la présence & l'usage des artifices, pour les courants de pensées artificielles, de la téléréalité symbiotique de la nappe haptique mondiale en France. Quid de l'Arcep Française?

Observons, maintenant, la transition : de l’occulte au révélé ; composée de deux séries de deux déferlantes médiatiques.
La première série est occultée, mais lisible par l'élite du peuple pour faciliter une participation passive de la foule du peuple.
La deuxième série est révélée à tout le peuple pour faciliter une participation active de la foule du peuple.
  1. From the lab to the land
    (mode : occulter & garantir l'excédent du télétravail) :

    1. déferlantes des tours d'ivoires scientifiques des années 1940
      La cybernétique de la stimulation cérébrale profonde : passé, présent et avenir
    2. déferlantes santé & administration des années 1970 :
      à Michel Foucault, la notion de « biopolitique » ;

  2. From the lab to the land
    (mode : révéler & garantir l'excédent du télétravail) :

    1. déferlantes nano(biotechnologies) des années 2000 :
      telle la nanotube radio en 2007 d'Alex Zettl ;

    2. déferlantes domo(tiques) des années 2020 :
      électronique embarquée à la maison (smarthome) pour
      servir & valoir ce que de droit & autan que de besoin.

La science des échanges, la catallaxie, nous facilite l'Observation, maintenant, la transition : de l’occulte au révélé ; composée, en partie, avec le principe, capitaliste néotribal, de catallaxie en relativisant aux sources pour faciliter le recentrage conceptuel (I.P.M.O.) sur la perspective, la porteuse, du principe d'axiologie nationale :
avec le principe ami-ennemi et catallaxie. Carl Schmitt, le libéralisme et la guerre ainsi qu'avec le principe : de la main invisible à l'ordre spontané.

Même en imaginant que les anciens : aboutissant, « relai » et « tenant » ; se créditent initialement tous, en même temps, d’une quantité fixée & pondérée de téléréalité symbiotique d'o dans le système d'action concret privé, qu’en est-il pour A, B et C qui arriveront ensuite, 50 ans après, dans le système public de téléréalité symbiotique?

Dans l'ère « Cum digital vade et Reipublicae symbiotic » : Quand vous allez numérique, et la République de symbiotique ; Là où numérique & symbiotique se croisent avec république.
Les modernes échanges de vraies valeurs nationales respectifs, pas totalement différents de ceux des anciens : aboutissant, « relai » et « tenant » ; de SAC privé, n’ont pas à souffrir, non plus (liberté, égalité de droit face aux risques, ...), d’une ancienne téléréalité unique effectuée dans l'ère « Ubi non est praeteritum et digital symbiotic » : Lorsqu'il n'y a pas de passé et numérique symbiotique ; là où numérique & symbiotique ne sont pas croisés, correspondant à l'ère post-, et dont la répartition serait excessivement concentrée ici ou là (ou même ayant fui hors de la zone de téléréalité bio économique symbiotique locale), bloquant aussi leurs modernes échanges sans raison valable de leur point de vue.

c) L’asservissement par l’intérêt manquant des possesseurs d'o

Humains possesseurs d'humains

La stratégie de l'asservissement par l'intérêt manquant est bien connue des peuples des nations souveraines, hôtes des multinationales privées, sectes ou tribus, qui n'ont que peut d'intérêt pour la chose publique : res publica.

Une démonstration algorithmique éclaire le fait qu’une o dette à émission asymétrique suffit, si on en respecte le principe à la lettre, à assurer l’asservissement sans fin des uns envers les autres.

Mais, qu'est-ce qu'une démonstration algorithmique ?
  • Un algorithme est une démonstration étape par étape ordonnée : entrées, traitements, sorties ; des données pour (encapsulation) ou pour la résolution complète de défis.
  • Un algorithme se fonde sur des principes scientifiques & peut être décrit comme une procédure et/ou une méthode et/ou une formule, toutes scientifiques, pour la résolution réelle de défis réels.
Voyons quelles sont les données :
  • le Théâtre, les Décors, les Costumes, les Personnages.
T = La brumeuse France ionisante en Europe délayée en la nappe haptique mondiale.

D = système de téléréalité (tenant, relai, aboutissant) symbiotique privé & public possesseurs d'o. Dite enveloppe cybersociale d'o. Enveloppe délayée dans la dalle haptique Française.

C = Interface neuronale directe. Costume haptique.
Habit-Habitat-Haptique. Habit de lumière des habitant-habités, à deux voix, car exprimables par les possesseurs d'o.

P = les français : en République symbiotique numérique :
  1. avatar e-citoyen(ne), à une voix, car non exprimable ;
  2. avatar (((biopuces, citoyen(ne)))) à deux voix, car exprimable.
Avant toute chose, nous sommes, ici, en 2020, à demi-route où symbiotique & numérique se croisent avec République :
  1. dans le marché implicite du télé bio pouvoir occulte des anciennes biotechnologies ;
  2. dans le marché explicite du télé bio pouvoir révélé des modernes biotechnologies.
Mais, pour l'instant, ayons une pensée pour Pierre Minuit, le Wallon qui a acheté Manhattan aux Indiens.

En 2030, toutes les 198 nations devraient êtres en l'ère :
  • « Cum itaque ingressus esset digital symbiotic Publica » :
    Quand il a traversé la République symbiotique numérique ;
    Là où numérique & symbiotique sont croisés avec république.
Depuis l'aube de l'humanité, de la base-mère d'origine les locuteurs et les langues : pouvoirs, non-pouvoirs et contre-pouvoirs ; engendrent la multitude dispersée.

La multitude dispersée engendre deux petites structures.
  1. L'une faite de petites structures
    informelles fluides (SIF horizontales).
  2. L'autre faite de petites structures
    formelles fortes (SFF triangulaires).
Les deux petites structures engendrent, dans chacune d'elles, le pole d'un élément fondamental bipolaire, le trois : les médiateurs ; car ayant réussi à s'unir en un circuit logique d'empilages de trois élémentaires modalités d'un tout.

Le tout formé de deux (SFF triangulaires) opposées, mais unies par les (SIF horizontales) émules.

Il est évident que les (SIF horizontales) émules ont pour éléments tout petit débutant enthousiaste & tout ancien expert bon savant.

Par contre, l'étude critique des potentiels, des dynamiques & intérêts, des éléments des deux (SFF triangulaires) opposées, mais unies par les (SIF horizontales) émules est plus subtile.

Il faut toujours tout compenser, autour de lui comme en lui, pour que lui, le plus petit tout, soit dans son bon équilibre & développement personnel.
Il faut toujours tout compenser, autour de lui comme en lui, pour que le plus petit tout tende toujours vers la symbiose, le 1, l'unité symbiotique :
étant endendu que le plus petit tout est une élémentaire modalité du circuit logique du plus grand tout.

Attention aux sources qui alimentent les circuits !

Esprit de ruche, à quoi sert une Chrysalide (site, forum, wiki) d'association loi 1901? Comment on s'en sert? Pour produire quoi?

Quel est le QI de ce tout petit tout?
Syndromes & critères de références (PNL) des éléments de ce petit tout?

Est-ce qu'ils intègrent, par biomimétisme & hybridation, le monde : animal-humain-civilisé?
Pulsent en force? Raisonnent à volonté?
Est-ce qu'ils tendent vers l'animale humain, pulsent en force?
Est-ce qu'ils tendent vers l'humain civilisé, raisonnent à volonté?

Certes, il suffit d'un simple échange de bonne volonté & de bonne force.

Analysons la relation de correspondance réciproque unissant :
  1. Endurance formelle forte :
    1. force & volonté sont croisées ;
  2. Endurance informelle fluide :
    • volonté & force sont croisées.
Comme nous sommes sur l'horizon des connaissances scientifiques, entre le jaune et le rouge, entre le connu & l'inconnu, on fonde l'analyse, ici, sur les principes scientifiques & théologiques.

Dans le livre : « Dieu joue-t-il aux dés » du mathématicien Ian Stewart, un ouvrage portant sur le chaos déterministe, il nous présente la notion d'îlot de résonance quantique résultant du croisement, hybridation, de deux mouvement causales opposés.
îlot de résonance quantique fondamental.
La raison du chaos quantique est l’apparition de résonances (...) qui correspondent à des interactions matière/lumière.
Prenons un exemple tiré de « Dieu joue-t-il aux dés » :
« La machine à étirer le caramel bouge périodiquement (...) mais le caramel devient chaotique. Une cause régulière : un effet irrégulier.

Ici, pour faciliter la mise en images, faciliter l'évocation, du comment procéder pour faciliter l'induction du processus de formation d'un tout petit tout, on va se fonder sur les principes scientifiques de l'embryogenèse, puis on va se fonder sur les principes théologiques du Yin-Yang symbole du Tao, pour construire une métaphore filée.
La métaphore filée est une figure de style constituée d'une suite de métaphores, métaphores misent en lien au moyen de vortex (boucle de rétroaction) sur le même thème. Ici, la naissance du tout petit tout.

La première métaphore, active utile, qui fonctionne et facilite quelque chose pour faciliter quelque chose d'autre, doit faciliter l'intuition, la construction, faciliter le choix d'autre métaphore ou bien engendrer d'autres métaphores, construites à partir du point de vu du comparant (c'est-à-dire vous) vis-à-vis de la métaphore et du même comparé. Ici, les étapes intermédiaires du développement du tout petit tout en le territoire symbiotique numérique.

La métaphore filée doit faciliter le développement d'un champ lexical (ensemble des mots d'un texte ayant un thème commun) dans la suite du texte.

Résonance : Une interprétation chinoise de la réalité Charles Le Blanc.
« Un Yin, un Yang, telle est la Voie » :
les origines cosmologiques du parallélisme dans la pensée chinoise
.

A l'origine des temps, de la multitude dispersée, arrivent tous ces endurants éléments de ce futur tout petit tout pour s'assembler dans le corps nu du tout petit tout. Acte fondamental.
En le corps nu du tout petit tout, ils, propulseurs & raisonneurs, s'assemblent encore en deux sous-corps, formant le yin et le yang du Tao, ou, en biologie, la première division cellulaire du corps humaine.
En chacune de ces cellules, ou en Yin et Yang, tous les éléments du tout petit tout s’agrègent autour de leur respectif médiateur, cristallisent, le trois produit les 10000 êtres, autours des respectifs médiateurs, mieux-disant & mieux-faisant.
Médiateurs ayants le meilleur rapport : pulsion/raison ; de neutralité.

Pour faciliter l’émergence, comme pour faciliter l'établissement durable, de la relation de correspondance réciproque : piliers, arc boutant, clefs de voûte ; unissant Yin et Yang on se fonde sur le principe scientifique de double Endurance :
  1. force & volonté, des rivaux ;
  2. volonté & force, des émules.
L'union : émules & rivaux ; des 10000 êtres est fondamentales
pour établir l'unité symbiotique du tout petit tout.
Les rivaux s'adossent au Yin, les émules embrassent le Yang.
L’harmonie naît du souffle médian.

Ce petit tout est un minimus triumvirat.

Minimus triumvirat composé, d'une part, d'une légitime association loi 1901, de la République numérique Française, unie, par les principes supérieurs du droit commun Français, à une duale (naturelle & artificielle) ruche immatérielle, de la République symbiotique Française, pour croiser & établir, en droit positif, un dual kernel des nanomondes.
Minimus triumvirat composé, d'autre part, d'un exogène système expert préconçu de la République symbiotique numérique Française.
Tout petit tout Minimus triumvirat doit être composé de l'union légitime :
  • d'un dual kernel des nanomondes ;
  • d'un système expert.
Ce petit tout doit être l'élément fondamental de la légitime base schizotopique Française.
La légitime base schizotopique doit être la fondation, le fondement, de toute légitime Metropolis Française.
Toute légitime Metropolis Française doit être élément de la dalle haptique Française, dite Schizophrénia.

Tout ceci doit être discuté en publique!

Certes, il suffit d'un simple échange de bonne volonté & de bonne force.
Dans le wiki de notre Chrysalide d'asso, notre e-collectif expose à la critique le développement personnel des règles d'un jeu à trois (3) plateaux : la marmite ; pour faciliter, à tous avatar e-citoyen, l'étude critique du concept de processus de formation et d'organisation de minimus triumvirat.

Esprit de ruche, à quoi sert une Chrysalide (site, forum, wiki) d'association loi 1901? Comment on s'en sert? Pour produire quoi?

En 2020, nous sommes dans l'œcuménisme des cités du théâtre politique.
Nous, le peuple, observons, décrivons & produisons, les prémisses de la refondation de la communauté des cités du théâtre politique. Participation active, expression publique, construction commune, sont fondamentales, pour tout peuple, en particulier en domotique (norme 5G) en DIYbio numérique.

Le problème d'o dette transmuté en problème d'o don, est fondamental.
  1. transformer le problème en changeant sa nature ;
  2. faire que le don ne change pas de nature en changeant de mains.
    Dans l'ère :
    « Cum itaque ingressus esset digital symbiotic Publica » ;
    Quand il a traversé la République symbiotique numérique ;
    Là où numérique & symbiotique sont croisés avec république.
Maintenant, entrons dans le vif du sujet.

De la rencontre
aux relations

Ici, il s'agit d'analyser la transition : de la rencontre aux relations :
  1. du (SFF) solitaire (1/2) tout petit tout ;
  2. avec (SIF) cybersociable (1/2) tout petit tout.
La rencontre

On observe que la rencontre : (SFF)(SIM) ; est constituée de deux mouvements causaux opposés, l'un à l'autre.

Les quatre pièges
de l'espiègle DS des rencontres

Les deux pôles du médiateur doivent faire face aux défis sur :
  1. les alternatives :
    pour passer de l'état présent à l'état désiré ;

  2. la place offerte :
    de tout un chacun dans le minimus triumvirat restreint au dual kernel, Yin-Yang ;

  3. la raisonance :
    du système, pour produire quoi ;

  4. la blandice de la médiation :
    1. Qu'est-ce qui doit être fait dans l'intérêt général?
    2. Comment procéder dans l'intérêt général?
      1. Comment s'unir à tous,
        tout en restant aussi libre qu’auparavant?
      2. Comment garantir la possession de soi?
      3. Comment faire commerce en toute sécurité?
Certes, toute forme d'organisation résulte de l'expression d'une énergie intelligente.
Mais, o est exprimable, car appareillé d'artifices neurocybernétiques en immersion haptique.

La duale (matérielle & immatérielle) relation

Ici, il s'agit d'analyser les morphismes (mise en commun des ressources avec respect) : du registre libéral à l'État cybersocial :
  1. des risques du tout petit tout ;
  2. aux assurances du tout petit tout.
Quelle théorie pour l'État social ?
Apports et limites de la référence assurantielle
. Relire François Ewald 20 ans après L'État providence.
Risque et assurance :
ne pas jeter le bébé social avec l’eau du bain libéral
.

En effet, avec la cognition située nous apprennons à faire l'étude de l'impact du dual voisinage (naturel & atificiel) sur l'action d'apprendre, l'action d'évoquer, avec SGBDR type merise II, pour éviter à o de trop cogiter, éviter les surcharges cognitives, ou bien de parer & de dévier, les cyberactions des biopirates des web.

Donc, la force du dehors le tout petit tout minimus, l'État cybersocial doit faciliter la mise en œuvre, par le tout petit tout minimus, de la volonté du dedans le tout petit tout minimus.

Le complet tout petit tout doit pouvoir être reconnu civique et apte à vivre, d'une façon publique concrète & durable, en la dalle haptique symbiotique numérique de sa base-mère, la République symbiotique numérique Française, sise dans la nappe haptique mondiale, en cybernétique et société.

Ne perdons pas de vu la voie : Yin-Yang symbole des moines bouddhistes, taôistes, kung-fu Shaolin, spirituels & sportifs.

Interrogeons-nous sur l’énigme du marché, ainsi que sur la passiva(c)tion marchande des biens, dans l'emprise des marchés? La communication du Conseil constitutionnel. Évolution, organisation, méthodes?

Bailleur de fond, mise de fond, fond de commerce?



Revenons au c) : L'asservissement par l’intérêt manquant, le don empoisonné des possesseurs d'o.

Humains possesseurs d'humains

Toujours questionner. Toujours répondre. Toujours faire face, au nouveau potentiel d'action, sui generis citoyen colégislateur avec le parlement de sa base-mère, sa matrice.

Supposons que les intérêts (biens, services, protections), dus par les français P au système fournisseur de téléréalité D, sont de 5 % / an.

En (1) s’effectue l’émission d’une nouvelle téléréalité d'une o « dette », constituant donc la « o » par le système fournisseur de téléréalité D qui crédite les français P.
En (2) les 5 % sont remboursés.
Puis éventuellement dépensés en (3) et c’est ensuite la boucle sans fin.

D :  (équilibre des exprimables) => P (équilibre des non exprimables)

(1) D : -100 | +100 => P +100 | -100
(2) D : -100 | +105 => P +95 | - 100         (on a un déséquilibre : D>P)
(3) D achète pour 5 au P 1 heure de téléréalité d'exprimable français
(4) D : -100 | +100 => P +100 | - 100
(5) Retour en (2)

Choix 1 : boucle infinie.
P est infiniment asservi à D.
D qui gagne 5 % / an sans travail, alors que P (pour les récupérer) doit travailler pour D.
Le problème ici n’est pas tant l’intérêt “manquant” que P travaillant éternellement pour D.
D n’a donc aucun intérêt (c’est le mot!) à ce que P rembourse véritablement cette dette.
Il appellera alors « rembourser » le seul fait de lui payer cette rente éternelle.

Choix 2 :
Si D, par contre, ne dépense pas les 5 % par an
mais les stocke en sautant l’étape (3)
(ou n’en dépense qu’une fraction pour stocker l’essentiel).
Alors il y a véritablement intérêt manquant dans l’économie.
Le peuple P se voit de plus en plus endetté d'humains exprimables et au bout de 20 boucles on se retrouve à la situation suivante :

D : -100 | + 200 => P +000 | -100      Où sont les humains non-exprimables?

À ce moment là (P) ne pourra plus rembourser lors du cycle suivant.

Le peuple P fait faillite, défaut, ou bien une négociation a lieu.

D est alors muni d’un stock d'o humain exprimable, dit bio monnaie.

D bénéfice d’un pouvoir d’achat : en « monnaie & bio monnaie » en « République symbiotique numérique » ; démultiplié sur une petite économie républicaine en déflation (car pendant tout ce temps l’économie, en République numérique, aura subi la raréfaction progressive de la réelle monnaie circulante).
D achète, alors, tout ce qu’il estime être comme étant la complète base : «économique & bio économique» ; du prochain cycle au meilleur prix.

Puis le cycle recommencera sur la base d’une nouvelle génération d’Hommes.
D recrée suffisamment de o pour son propre bénéfice.

Qu’il prêtera, à un niveau de création suffisamment élevé pour rendre l’ancienne masse critique adéquate humaine négligeable.

On ne part, en effet, jamais de 0 en (1).
Mise de fond & fond de commerce. Bailleur de fond.
On part sur une masse humaine pré-existante.
Masse, qui sera, par exemple, de 1 pour 100 créés unilatéralement sur de fausses prémisses, ..., un pseudo-contrat dont les termes ne sont pas donnés.

Tout ceci n’est possible que parce que le peuple P ignore un mécanisme qu’on ne lui dit pas.

Si, de plus, ce mécanisme s’effectue sur une durée de vie de 80 ans, ou plus, alors un nouvel homme F récemment né, à qui l’on n'expliquerait pas ce mécanisme, ne peut se rendre compte du phénomène, subtil, que très tard, dans sa propre vie.

De plus, et ce n’est pas le moindre des points essentiels du phénomène, il convient de signaler que l’on constate en 2019 qu’il y a une confusion entre la « o dette humaine » commune :
  • émise par les collectivités politiques, censées représenter les citoyens ;
et la « o dette humaine » privée.

Les deux portent le même nom.

Mais, si le « dual » (exprimable & non exprimable) peuple distinguait la téléréalité d'o émise même exclusivement sous forme de « dette humaine » de la part d’une de ses communautés politiques et celle émise de la part d’un de ses groupements privés, en ne leur attribuant pas le même nom.
Alors, non seulement le mécanisme « dual » (naturel & artificiel) serait plus respectueux de la valeur logique des solutions qu’ils prétendent appliquer, mais la prise de conscience individuelle du phénomène s’accélérerait en République.

Ainsi, il est tout de même édifiant que lorsqu’il s’agit de protéger des marques, de personne moral, les gardiens du droit-positif national sont intraitables, en République, mais que lorsqu’il s’agit de la contrefaçon concernant l’outil d’échange universel,
« o », l’émission d’une nouvelle téléréalité d'une o « dette », constituant donc la « o » par le système fournisseur de téléréalité, le peuple accepterait le fait :
  • que un groupe d’entreprises privées appelle du même sigle « bio monétaire » ce qui est sa propre émission de « dettes humaines » ;
comme si elles en partageaient la marque et qu’on utilise cette même marque, avec le même sigle, pour ce qui concerne l’émission de « dettes humaines » au titre de la communauté politique.

Imaginons-nous qu’une boisson puisse être nommée Coca-Cola en étant produite indifféremment par General Motors ou Pepsi Cola et que l’État lui-même utilise le sigle Cocal Cola pour émettre une autre boisson encore et l’utilise comme référence pour assurer la comptabilité des échanges économiques.

Quelle communauté politique accepterait cela ?

C’est bien pourtant exactement ce que cette confusion a produit concernant la « o dette humaine » commune.
Il ne faut alors pas s’étonner du chaos final dans lequel cette fausse logique, ce principe inacceptable, peut amener les hommes.

Conclusion

Cette « solution » n’en est donc pas une.
Elle est à bannir, car elle ne respecte pas la symétrie & l’égalité des référentiels devant la solution proposée.

De plus elle ne fait que profiter d’une confusion qui tend à généraliser la notion de « dette humaine » à un même et unique sigle, faisant partager les pertes à toute la communauté politique qui est ignorante des mécanismes de l’émission de dettes humaines émises par des acteurs divers et prétendant pouvoir être nommées malgré tout par un même sigle.

En conclusion l’o « dette humaine » est un système de téléréalité instituant une asymétrie profonde de la création de possession d'humain, qui n’est contractuellement pas acceptable au sein des démocraties respectueuses des droits de l’homme.
Logiquement la reconnaissance de l’égalité du jugement de toute vraie valeur nationale, implique la symétrie devant les règles de création d’une possession d'o qui soit véritablement commune (ce qui ne signifie pas l’égalité devant les biens possédés, ni devant la o accumulée suite aux échanges).

La lecture du livre : Jean-Jacques Rousseau et la crise contemporaine de la conscience ; ainsi que la lecture de son excellente étude critique : Crise de la conscience contemporaine et expansion d'un savoir non cumulatif ; conduisent tout peuple à se mobiliser pour faire face aux nouveaux potentiels d'actions inconnus jusqu'à ce jours.

Qu'est-ce qui doit être fait dans l'intérêt général?
Comment procéder dans l'intérêt général?
Selon : Jean-Jacques Rousseau, Locke, Hobbes ?
Participation active, expression, construction commune & publique, sont facilitées grâce à l'usage d'Internet.

La prospective, recherche & étude, sont facilitées grâce à l'usage de la biotechnologie violette : science de ce qui doit être fait, dans l'intérêt général, en biotechnologie, DIYbio numérique.
But, faciliter la production publique du complet contrat cybersocial.

Conçue comme point d’orgue d’un ensemble de projets structurants, la construction d’un « minimus triumvirat » est officiellement appréhendée comme la vitrine légale des Grandes réalisations & Émergence d'une Complète Nouvelle Nation « ionisante » exposant sa République symbiotique numérique à toutes les nations du monde civilisé.
Son opérationnalité actuelle rend compte de la tension qui existe entre la volonté développementaliste affichée par la foule & l'élite de tout le peuple ainsi qu'avec la nécessaire force de l’État cybersocial informés par le jeu des acteurs.
On analyse le caractère, riche d’informations, de ce contexte en examinant les effets sociopolitiques & biopolitiques, même monopolistiques, induits par des processus de rivalités et/ou des logiques de positionnements d’acteurs nationaux et étrangers impliqués dans son processus global d’opérationnalisation.

Du potentiel?
Du capital humain?

Il convient ici de bien comprendre la distinction qu’il y a entre
la réelle création scientifique publique :
  • d'un réel peuple Français ionisant indivisible & inaliénable
    « dual » (exprimable & non exprimable) ;
par une réelle o « dette humaine » envers un centre républicain arbitraire, ayant déjà un ancien capital humain, c’est-à-dire le fait que certains acteurs spatialement ou temporellement ou artificiellement (ubiquité) situés et, de fait, jouissant d'un nouveau potentiel (invisible & irrationnel pour les non-initiés) aient le privilège exclusif d'être mis en liberté sous caution, pour provision versé en biotechnologie violette, et aient le privilège de s'investir dans o pour qu'ils aient le privilège d'émettre la téléréalité d'o, c'est-à-dire exprimer o, créant une asymétrie
  • une différence de potentielle d'action ;
par rapport aux autres acteurs de la bioéconomie présents et futurs et, d'autre part, bien comprendre la o « dette humaine » que l’on contracte envers un possesseur de o pré-existante.

C’est bien le premier point qui est ici dénoncé.

Bio monnaie
Monnaie
  1. Sociétal est inscrit au :
    registre libéral & au capitalisme néotribal.
  2. Social est inscrit au :
    registre de l’État cybersocial
    (avec ses quatre piliers fondamentaux) & axiologique national.
Les mots clefs : néotribalisme, capitalisme, axiologie, national ;
permettent d'être éclairé sur les causes & les effets de la réelle « bio monnaie » - garantie par un réel « dual » (exprimable & non-exprimable) peuple. Peuple « ionisant » établi en bio droit-positif dans sa légitimité internationale « ionisante », suivant une axiomatique intuitive de la nécessité pratique de « sui generis » citoyen colégislateur avec le parlement national de sa « base-mère » dite : matrice.

« duale » philosophie « politique & bio politique » autour de soi comme en soi
 
Aucun lien qui ait déjà envoyé plus d'un visiteur à cette page web n'a encore été enregistré!

Ton lien doit-il s'afficher ici?
Il te suffit de t'inscrire ici:
=> Vers l'inscription
Un kernel des nanomondes
 
Publicité
 
 
Nombre de visiteurs 163118 visiteurs
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=