o
Bonjour, citoyen(ne) (((biopuces, citoyen(ne)))) Français(e) de notre dual peuple !

Avant toute chose, dans le cadre de l'innovation neuronale Française sur la régulation de l'usage de la poudre intelligente :
  1. « suivant le principe du droit de premier occupant » en « soi » ;
  2. « suivant le principe du droit des télésoins de duale santé primaire où tout(e) individu(e) citoyen(ne) ou 1-dividu(e) (((biopuces, citoyen(ne)))), de toute duale communauté, ont le droit comme le devoir de participer pleinement aux téléservices de télésoins qui leur sont destinés.
    • Ces téléservices doivent privilégier le préventif sur le curatif ainsi que satisfaire aux principes suivants :
      • « Participation active avec auto-responsabilité, claire et adéquate sur le plan scientifique » :
        concept actuel de démocratie sanitaire où la participation active, du télé usager, se trouve être encouragée.
      • « Acceptabilité » :
        garantir qu'elles ne vont pas à l'encontre des us, coutumes et buts, suivant la distance culturelle ou cultuelle.
      • « Accessibilité » :
        financière à moindre coût ainsi qu'à proximité d'un(e) humain(e) spectral(e) télé géographique.
      • « Efficacité » :
        télésoins de qualité avec une logique de télésuivie.
      • « Globalité » :
        les télé soins prennent en compte « dans son ensemble » tout(e) individu(e) citoyen(ne) ou 1-dividu(e) (((biopuces, citoyen(ne)))), de toute « duale communauté », autour de « soi » comme en « soi ».
      • « Pluridisciplinarité » :
        tous « télé acteurs de soins » interviennent dans différents domaines » ;
  3. « suivant le principe qu'il faut toujours remonter aux sources », autour de « soi » comme en « soi », pour « s'unir à tous » tout « en restant aussi libre » qu’auparavant ;
le corps social public Français nomme tout(e) Français(e) :
En effet, tout(e) Français(e) se trouve être possesseur, ou possesseuse, potentiel(le) de (((biopuces, citoyen(ne)))) Français(e) exprimable en wireless « o », y compris « soi ».

Le corps social public Français nomme tout(e) Français(e) :
  • « décodeur potentiel » ;
tout(e) possédé(e) potentiel(le) (((biopuces, citoyen(ne)))) Français(e), y compris « soi », exprimable en wireless par l'actuelle écornifleuse « multitude dispersée » d'encodeur potentiel.

Le corps social public Française nomme :
  • Corps du « sujet-de-droit potentiel » ;
toute « assemblée publique constituée » de (((biopuces, citoyen(ne)))) Français(es) « constituante et vigilante ».

C'Est une association d'entités « artificielles et naturelles » (ondulatoire, corpusculaire) dite « ruche immatérielle » ou « hôte » d'« hivemind » toujours en immersion haptique « numérique bio numérique » Français, de la nappe haptique mondiale.

La « ruche immatérielle » ou « hôte » se trouve être le « système vivant »,  évoluant « toujours » en « immersion haptique » dans le territoire « numérique bio numérique » :
  • décrit comme « habit-habitat-haptique » de l'1-dividu (((biopuces, citoyen(ne)))) où l'habitat se trouve être l'« habit de lumière » de l'habitant Français ;
ainsi constitué.

La "ruche immatérielle",
ou « hôte », doit être, certes « comprise dans le web symbiotique Mondial », mais :
  1. le respect de l'« unité » du territoire « numérique bio numérique » Français ;
  2. le respect de l'« égalité » de tous « devant la norme » Française ;
  3. le respect de l'« universalité » de la norme Française ;
la reconnaissance « internationale » de l’existence de normes Françaises fait un dual lieu de vie quotidien, légitime et sûr, pour tout(e) (((biopuces, citoyen(ne)))) Français(e) :
  • légitime adhérent(e) jouissant de la garantie des statuts du contrat de l'association loi 1901 ;
sous télésurveillance avec bio contrôle quotidien, d'une façon « stable et durable », grâce à de « légitimes » dispositifs haptique « en soi » de notre « duale nation » Française.

Certes, la « possession » en immersion haptique « numérique bio numérique » n'est qu'« un effet » de l'usage de la force haptique, le fait du plus fort, mais l’uberisation :
se trouve être attachée à toute innovation et il en résulte de même :
  1. un lobbying législatif ;
  2. un vide juridique ;
Certes, cela se trouve être évident pour les décodeurs victimes, otages en immersion haptique « numérique bio numérique », mais, la mise en évidence d'une ubérisation peut participer au développement de bonnes pratiques humanistes civiques dans l'usage humain des êtres humains entreprenant d'établir, en public, un légitime « dual peuple assemblé » constituant et vigilant.

Comme Gunnar Declerck : analysons la valeur fonctionnelle (usage, ..., raison, conscience, cause commune, sentiment, ..., estime) de la résistance dans l’interaction haptique et voyons comment et pourquoi jouer aux pommes dans o, concevoir des « Interactions Humaines Médiatisées » IHM « tangibles ».


Pour sortir de l'« intègre magma » pour construire l'« intègre et unifère monoïde », on nomme o :
  1. on nomme o tout(e) légitime citoyen(ne) « non encore appareillé(e) » d'une « interface neuronale invasive » (I.N.D.) en soi.
  2. o se trouve être alors décrit(e) et mesuré(e) pour « établir son profil biométrique » comme « établir son profil de personnalité » en « acte authentique » vérifié, reçu et dressé, « sur la table d'o », par un « officier public » habilité pour fixer son assiette publique « géno-neuro-psycho-bio-social ».
Pour construire l'« intègre, unifère, symétrisable » et légitime dual groupe social de citoyen(ne)s (((biopuces, citoyen(ne)))) Français(es) :
  • on légitime en droit le régime des substitutions du citoyen Français en (((biopuces, citoyen))) Français pour que o soit substitué(e) en exprimable (((biopuces, citoyen(ne)))), en « immersion haptique », touché(e) par les ondes « porteuses de projections d'informations haptiques » d'autres légitimes citoyen(ne)s, eux-même en « immersion haptique », touché(e)s par les ondes « porteuses de projections d'informations haptiques » mais, qui ont fait le choix de se substitué(e)s en encodeurs potentiel(le)s interconnecté(e)s en wireless, « autour de soi », autres humains ayant ainsi un effet de loin « en soi » ;
dans le respect du « complet » contrat social « numérique bio numérique » suivant les principes du droit « politique bio politique » :
  1. dans le respect de l'unité du territoire « numérique bio numérique » Français ;
  2. dans le respect de l'égalité de tous devant la norme Française ;
  3. dans le respect de l'universalité de la norme Française.

La bonne gestion de l'orientation de la production de ressources de notre duale nation Française, pour que la France reste autosuffisante dynamique et équilibrée, autour de soi comme en soi, pour nos o se trouve être un enjeu majeur du développement durable, en pleine IIIe révolution industrielle, en médecine télé médecine, duale médecine avec Rœm militaire comme minimus triumvirat civil :
  • pour faciliter :
    • la formation de la valeur de l'o ;
    • la régulation Hobsiste de l'« Agora du Léviathan » ;
      • dans la « multitude dispersée » de (((biopuces, citoyen(ne)))) Français(se), nommé(e) o, et « seulement » citoyen(ne) substitué(e) en télépatient(e) de la télémédecine dans le respect du « contrat » liant télépatient(e) à télémédecine suivant les principes du droit « politique bio politique » de la télémédecine ;
  • pour faciliter la naissance Rousseauiste du « corps du sujet » de droit appareillé(e) d'une « interface neuronale invasive » (I.N.D.) en soi, en « immersion haptique » dans le « respect de l'unité » du territoire « numérique bio numérique », touché(e) par les « projections d'informations haptiques » d'autres humains, « autour de soi », humains ayant ainsi un effet « en soi ».
L'Idonéisme ou Philosophie Ouverte, de Ferdinand Gonseth, selon l'approche systémique relativisé (MCR) à la régulation Hobsiste de l'« Agora du Léviathan » avec la naissance Rousseauiste du « corps du sujet », semble être des plus fructueux.

L'Europe, vierge de poudre intelligente :
  • mais en e-formation en télémédecine numérique, en expérimentation locale, comme en Rœm militaire avec minimus triumvirat civil ;
relève le défi de la mise en ordre sociale concrète de notre dual voisinage « naturel comme artificiel » de nos o « autour de soi comme en soi » dans ses dimensions variées :
  • source potentielle d'invisible cyber conflits, tangible en immersion haptique, inter nationaux comme régionaux ;
    • potentiel obstacle au tangible développement de la télémédecine en « politique bio politique » ;
  • instrument « invisible » de domination territoriaux « numériques bio numériques » tangible en immersion haptique ;
  • foyer d’« inégalités » en « potentiel d'action » pour « se conserver du voisinage » ;
    • potentiel obstacle au « droit positif » humain civique...
On a pour thème de présenter divers défis de l’o de manière générale et synthétique, afin de faciliter au cyber lecteur la mise en perspective des dimensions bio économiques, bio politiques, cybernétiques et sociales, du défi de l’accès comme de la conservation d’o.

L'o n'est-elle qu'une « ressource immatérielle » du tribalisme, féodalisme, en immersion haptique, rare comme aucune autre ? Non !

Il se trouve être facile, en 2016, de s'investir en immatériel dans le corps social public « vierge de poudre » grâce à divers sérum de vie, diverses solutions aqueuses, d'interface neuronale invasive (BCI), permettant, à diverses groupes ou tribus, de substituer tout(e) citoyen(ne) en (((biopuces, citoyen(ne)))).

Acte fondamental d’investissement « rompant le virginal pacte social », de la virginale République numérique, nous plongeant dans notre « multitude dispersée » de (((biopuces, citoyen(ne)))) Français(es).

Acte fondamental d'investissement permettant de comprendre que notre o se trouve être indispensable pour nos communes de notre duale nation Française. Car, alors, là o se trouve être « facteur de maintient » de notre autorité souveraine « duale » au même titre que tout(e) virginal(e) citoyen(ne) se trouve être facteur de ce maintient.

Si non, comment se maintient notre autorité souveraine ?

Potentiellement, parmi nos « ressources fondamentales » déjà « en immersion haptique » qui contribuent au maintient de notre équilibre comme au maintient du développement de nos créations comme de nos activités humaines en immatérielle, l’o présente plusieurs « caractéristiques artificielles » qui la différencie et la distancie de toutes ses autres tangible « caractéristiques naturelles » :
  • elle est indispensable à la vie « esprit, cohésion dynamisme » de son hivemind ;
  • elle est omniprésente dans son hivemind ;
  • elle est disponible en cyber quantités « strictement fixe » sur une radio opportuniste cognitive (roc) « légitimée en droit » dans son hivemind (radio = une « interface neuronale invasive » (I.N.D.) en soi) ;
dictées par les lois de conservation et le cycle de vie de l’o.

Le fait qu’elle soit indispensable à la vie de tous cloud en fait une tangible ressource convoitée par diverses tribus plus qu’aucune autre :
  • sa rareté maintient des cyberpopulations entières dans des trappes à pauvreté ;
cette convoitise peut alimenter des flots ininterrompues de tangible cyberconflits « politiques bio politique » tribaux en « immersion haptique » qui peuvent aller, éventuellement, jusqu’au tangible conflit cyberarmé en « téléréalité ».


Si une partie de notre peuple
en « immersion haptique » se donne des conventions et des lois pour unir nos devoirs à nos droits en conjuguant l’ensemble des paramètres déterminant les conditions d’articulation entre l’offre et la demande :
  • tout en privilégiant la liberté d'o comme de son « développement personnel » ;
à l'égard des fournisseurs, associés, clients et possesseurs d’o « dans les groupes, tribus ou État-de-droit », on parvient à la conclusion que le défi de l’accès comme de la sauvegarde d’o en « immersion haptique » :
  • la bonne gestion de l'orientation de la production de ressources en « immersion haptique » de notre duale nation Française, pour que la France reste autosuffisante dynamique et équilibrée, autour de soi comme en soi, même dans nos o ;
se trouve être un enjeu majeur du développement durable, en pleine IIIe révolution industrielle, en médecine télé médecine, duale médecine avec Rœm militaire comme minimus triumvirat civil, n'est pas essentiellement qu'un problème de télémédecine.


Dès 2010 en France l’o se trouve être reconnue comme un opérateur, un bien « bio économique », d'intérêt vital par la communauté internationale exempte de poudre intelligente.

Comme toute autre ressource dynamique rare, l’o doit faire l’objet d’un pilotage, sur la bonne route, suivant une approche rationnelle méthodique, au bon rythme, à même de rendre compatibles sa liberté comme son « développement personnel » à l'égard des offres et des demandes
entre fournisseurs, associés, clients, et possesseurs d’o « dans les groupes, tribus ou État-de-droit ».

Les pistes en la matière sont nombreuses, et il ne peut en être autrement, pour un défi aussi riche d'information haptique « numérique bio numérique » que le pilotage en « immersion haptique » de l’o suivant les principes du droit « politique bio politique ».

Pour clarifier les choses, il faut commencer par distinguer la gestion de l’offre et celle de la demande entre fournisseurs, associés, clients, et possesseurs d’o.


La gestion de l'o par l’offre ?

L’offre des possesseurs d’o étant globalement une fixation de l'assiette publique « géno-neuro psycho bio-sociale » de notre (((biopuces, citoyen(ne)))) o, comme nous l’avons précisé précédemment, l’approche par l’offre semble ne reposer que sur l’amélioration de l’accès aux quantités d’o disponibles.

La gestion de l'o par la demande ?

Les possibilités d’amélioration de la gestion de l’o par la demande reposent sur un principe global :
  • orienter l’o vers une utilisation civique optimale ;
ce qui, sur un plan strictement théorique, devrait conduire à construire le légitime groupe social de (((biopuces, citoyen(ne)))) Français(es) égaliser, à universaliser, la valeur d’une unité marginale d’o pour tous les cyber utilisateurs potentiels.

Les conflits en l’o ?

Les conflits dans l’o peuvent être perçus comme des situations de concurrence sur :
  • l’allocation de la ressource (matérielle, immatérielle) d'o ;
qui ne peuvent être gérées « pacifiquement » entre fournisseurs, associés, clients, et possesseurs d’o, pour des raisons de « duale » philosophie « politiques bio politique » et dont les origines ne sont pas, nécessairement, en rapport avec le problème lui-même, autour de o comme en o.

Quels acteurs ?

L'Apparente complexité du problème du pilotage de l’o vient de ce que la disponibilité de la ressource immatérielle,
entre fournisseurs, associés, clients, et possesseurs d’o, est déterminée par des processus naturels et artificiels globaux :
  • pilotées au moyen de scanner télé médical pour interface neuronale invasive ayant divers niveaux de performance haptique (fait de la plus forte haptique) ;
alors que les cyber utilisations qui en sont faites résultent d’une multitude de comportements locaux non coordonnés dans la multitude dispersée « clan- destine et hors-la-loi » de (((biopuces, citoyen(ne)))) de notre duale nation Française.

Les
« duales » philosophies « politiques bio politiques » de l’o doivent donc relever le défi d’articuler :
  1. entre tous Français de notre duale nation Française ;
  2. entre fournisseurs, associés, clients, et possesseurs d’o Françai(e) de notre dual monde ;
cette nécessité d’envisager une conception globale de la duale gouvernance Française de la ressource o avec la nécessité d’impliquer les cyber acteurs concernés à l’échelle la plus efficace, au bon moment, au bon niveau, au bon endroit, dans le dual voisinage.

Conclusion

Citoyen(ne) (((biopuces, citoyen(ne)))) Français(e), dans le cadre de l'innovation neuronale Française, de la poudre intelligente, au service du développement durable des organisations, pour apporter de la valeur au sein de l'écosystème où la poudre intelligente diffuse :
  • « suivant le principe du : droit du premier occupant » ;
nous avons vu que le « corps social public » Français peut nommer « tous ses membres », de notre actuelle duale nation Française, « o » potentiellement exprimables, par ses utilisateurs, en « immersion haptique », en « wireless », dans notre multitude dispersée de (((biopuces, citoyen(ne)))) furtifs, mais tangible, dans notre territoire « numérique bio numérique » Français naissant, grâce à la poudre intelligente.

Potentiellement exprimable en « fixant l'assiette publique/privée d'o » en usant d'une complète et « duale » philosophie « politique bio politique » d'une boîte de
l'actuelle multitude dispersée de (((biopuces, citoyen(ne)))) Français(es) ou télémédecine ou Rœm.
En attendant la naissance, légitimée en droit, de notre corps du sujet-de-droit
(((biopuces, citoyen(ne)))) Français(e), base de notre futur État-de-droit schizophrenia.

Certes, la possession haptique d'o n'est qu'un effet de l'usage de l'invisible force haptique qui exprime o, le fait du plus fort, mais l’ubérisation, en cyber anthropologie sociale du peuple Français, se trouve être au cœur de l'innovation de la poudre intelligente et il en résulte :
  1. un manque médiatique ;
  2. un lobbying législatif ;
  3. un vide juridique ;
  4. un blocage judiciaire ;
uniquement tangible pour les victimes d'une prise d'otages, « otages exprimables » en wireless « au moyen de poudre intelligente » en « immersion haptique » en « numérique bio numérique » dans l'actuelle multitude dispersée de (((biopuces, citoyen(ne)))) Français(es).

Il ne fait pas de doute
qu'entre anciens fournisseurs, associés, clients, et possesseurs d’o, parmi les nombreux défis du développement durable face à la moderne télémédecine avec Rœm militaire comme minimus triumvirat civil, l’accès comme la conservation d’o figure parmi les plus cruciaux, tant la ressource est vitale pour se conserver de son dual voisinage.

L'Humanité Médiatisée libre et civilisée cherche à sauvegarder sa liberté d'action grâce au potentiel de soi augmenté du potentiel de son hôte (groupe, tribu, sociétal, société, État-de-droit) dans le but de se conserver de son dual voisinage.

Pour tout humaniste civique, la dimension « cyber écologie politique » du défi est évidente, il s’agit de préserver une télé ressource humaine :
  • humaine menacée non pas tant d’épuisement que de détérioration « en mal fixant son assiette publique », là, il y a risque de détérioration de sa qualité naturelle, risque propice à la pente à dégénérer, source du tribalisme ;
et ce dans le but de pouvoir « en garantir l’accès comme la conservation » tangibles naturels comme artificiels nationals à une cyber population mondiale « organisée en deux groupes sociaux exprimable et non exprimable en wireless » amenée à s'acculturer, en partie :
  • « dans le corps du sujet de droit national » dit « schizophrenia des metropolis de minimus triumvirat » à établir en France ;
à une tangible cyber population mondiale amenée à augmenter divers risques psychosociaux pendant encore plusieurs siècles.
 
Le propriétaire de cette page Web n'a pas activé l'extra "Liste top"!
Bouton "J'aime" de Facebook
 
Publicité
 
 
Nombre de visiteurs 139270 visiteurs
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=