Art dapprendre 5
Augmentez votre Cognition
 
Votre cognition dépendra essentiellement de deux facteurs :
 
1 – l’intensité de votre attention ;
2 – votre motivation :
      pour identifier puis explorer chaque parcelle des projections des auteurs.
1 - Votre capacité de concentration
 
Posez-vous deux questions :
 
-         quel est le sens de l’acte de l’auteur ?
-         que faire de l’expérience ?
 
Vous devez pouvoir intensifier votre attention sur ce que vous voulez au moment où vous le voulez durant tout le temps nécessaire.
 
Vous y parviendrez en entraînant cette faculté.
 
Nous vous recommandons de suivre l’entraînement du Docteur Vittoz.
 
Regardez au lieu de voir
 
Ayez une participation active
 
Schémas, dessins, ou notes constituent d’excellents « crochets » pour votre mémoire.

Vous mettrez les idées, principes, méthodes puis l'orientation de la production (IPMO) de ressources se rapportant à une image, plus facilement en votre mémoire car elles auront une origine logique, une valeur ainsi qu'une porter.
 
Jouez-vous un petit air de AIDA
 
Attention ; Intérêt ; Désir ; Action

Recopiez les « crochets » avec attention,
prenez-les en note avec très peu d'explications ;
- Regardez avec intérêt chacun de ces « crochets » ;
- Ayez le désir de découvrir chacun de ces « crochets » ;
- A quelle situation d'ensemble se rapport ce « crochet » ?
- L’action facilite l'exploration du « crochet » dans ses détails.

Écoutez au lieu d’entendre
 
Nous vous suggérons de prendre que des notes très brèves afin de maintenir votre attention sur les explications que le formateur donne pendant que vous écrivez.

Afin de maintenir l'intensité de votre attention, demander des explications à votre professeur.

Si cela est nécessaire (cas d'un amphi avec 300 étudiants), demander des explications après le cours.

Mais, dans ce cas, notez vos questions.

Simplement en marquant un ? au-dessus d'un mot-clé indiquant l'IPMO à éclaircir.

Quand votre formateur pose une question, répondez. Cela maintiendra l'intensité de votre attention.
Être réceptif à l'autre comme attentif à soi

Pour bien Comprendre, Assimiler, Pratiquer, il faut faire le calme autour de soi, il faut aussi faire le calme en soi, il faut être réceptif à l'autre comme attentif à soi, il faut de bons filtres, de bonnes ressources comme faire attention aux ressources précaires.

Cela permet de mieux comprendre les projections des acteurs, y compris ceux des web.
2 - Votre motivation
 
Savez-vous comment vous motiver, vous stimuler, vous convaincre de passer à l’acte ?

Il est sage de commencer par s’interroger sur les causes d’une résistance.
 
Posez-vous trois questions :
 
-   - quel est le sens de l’acte ? Quel est le but ?
-   - que faire de l’expérience ?
-   - quelles sont les croyances qui limitent dans l’acte ? (Quels sont les effets des résistances dues aux croyances)
 
Entraînez-vous à vous motiver, vous stimuler, vous convaincre pour participer à l’acte que vous voulez au moment où vous le voulez durant tout le temps nécessaire.
 
Vous y parviendrez, en entraînant cette faculté, grâce à votre tripode de poche personnel (bioéthique ; biodroit ; biopouvoir).
 
Comme nous l'avons signalé, beaucoup d'autodidactes éveillent notre attention sur l'intérêt d'un soutient psychologique mais peu sur l'intérêt de la cognition située pour l'Art d'apprendre.

Or, nos experts comme nos formateurs (cadres) participeront à votre développement personnel en usant des nanoradio afin de faciliter le pilotage de l'(asso ; ruche) (rôle du pilote de jour du kernel) comme le maintient du bon cap (rôles des acteurs du kernel), afin de faciliter votre formation.
 
Le pilote comme les acteurs sont là pour vous.

Dite, au pilote, la ou les matières (s’il y en a) qui causes des résistances.

Le pilote les inscriras dans son cahier des charges, inscrit dans votre journal de bord.
 
Consacrer 10 minutes à chacune d’elles.
 
Installez-vous confortablement, détendez-vous.
 
Prenez la 1ère matière (inscrite dans votre journal de bord), réfléchissez à celle-ci pendant 5 minutes, les yeux fermés.
 
Que ressentez-vous (VAKOG) ?
Qu’est-ce qu’elle évoque pour vous ?
 
Remontez dans le temps, le plus loin possible.
Essayez de chercher des souvenirs relatifs à cette matière (mêmes anciens).
Vous ressentirez peut-être quelques resistances au début.
Accrochez-vous à des bribes de souvenir, suivez ces fils conducteurs.
Le but étant de retrouver d’autres souvenirs, sur cette matière.
 
Dite, au pilote, ce que vous avez ressenti (VAKOG) pendant ces 5 minutes.

- A quand remonte votre 1ère observation des effets de votre résistance pour cette matière ?
- Vous êtes-vous souvenu d’un fait particulier ? Si oui, qu’évoque-t-il ?
- Cette prise de conscience a-t-elle déclenché une réflexion ?
- Avez-vous, à l'époque, tissé une solution ? Si oui, dite le au pilote.
 
Si au cours de cette rétrospective vous avez ressenti les effets (VAKOG) d'une résistance particulière, parlez en au cadre, expert en PNL systémique, afin qu’il vous aide à rompre avec une attitude négative ancienne, inconsciente vis-à-vis de cette matière...
 
Refaite cet exercice, avec le pilote, pour chacune des matières évoquées, afin de vous assurer de la qualité du recadrage.
 
Refaite cet exercice, seul(e), en choisissant la matière qui vous préoccupe le plus, afin de vous assurer de la qualité du recadrage.
 
Pour faciliter la neutralisation de l’ancrage négatif (cause), responsable des effets (VAKOG) de votre résistance ainsi qu'augmenter votre motivation pour cette matière, vous pourrez avoir recours aux techniques de la Dynamique Mentale en PNL systémique.
 
Ces techniques vous aiderons à créer votre propre motivation, pour cette matière, en faisant naître des liens psychologiques favorables pour une attitude positive durable pour votre équilibre comme pour votre développement personnel.
 
Le propriétaire de cette page Web n'a pas activé l'extra "Liste top"!
Bouton "J'aime" de Facebook
 
Publicité
 
 
Nombre de visiteurs 138856 visiteurs
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=